Accueil Belgique Politique

Masque, pass sanitaire: une Belgique à trois vitesses pour lutter contre la pandémie

Le Comité de concertation rend le pouvoir aux Régions pour le masque et le pass sanitaire. Une situation potentiellement confuse, mais politiquement inévitable devant le taux de vaccination record de la Flandre et le retard de Bruxelles. Alexander De Croo a fustigé les non-vaccinés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

La fin de l’ère des grands Comités de concertation prenant des décisions très attendues et d’application d’Ostende à Arlon, a commencé. Vendredi, le Premier ministre et les ministres-présidents ont décidé de laisser une liberté jamais vue jusqu’ici aux Régions et pouvoirs locaux pour conserver ou lever les dernières mesures restrictives de liberté. Une approche motivée par l’attitude des citoyens par rapport au vaccin, elle aussi à géométrie très variable entre Régions.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

61 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 19 septembre 2021, 17:03

    Je suis résolument CONTRE qu'il y ai encore des "réservation de lits" pour covid non-vaccinés volontaires (phases 1a, b etc...) en U.S.I. Toutes les personnes "non vaccinées" n'auront qu'à faire la file d'attente comme pour toutes les pathologies dans ce pays. Et lorsqu'il n'y aura plus de place; désolé; mais on parquera d'abord ces non-vaccinés sous des tentes dans les parkings ... comme dans les Antilles Françaises. Idem pour les enterrements : la Belgique dispose de suffisamment d'engins de chantier pour creuser les fosses communes . Pour les frais occasionnés : TOUT devra être à charge des familles et zéro pour l'INAMI . Merci et Amen.

  • Posté par RENARD Michaël, samedi 18 septembre 2021, 15:43

    De Croo (n'oublions pas que c'est lui qui a débranché la prise d'un ancien gouvernement) s'oriente vers la vaccination obligatoire. Homme politique un jour, menteur toujours.

  • Posté par massacry olivier, lundi 20 septembre 2021, 9:03

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters nous livre encore son intox du jour. Les chiffres de Sciensano serait faux, daté? Il nous parle du rapport, et comme par miracle le voila amnésique du site qui lui remonte au 12 septembre, et pour info ce jour là les moins de 65 ans représente plus de 70% des hospitalisations, détail important à lui rappeler lui qui aime tant à vouloir persuader les autres que le covid n'est qu'une affaire de vieux ! Quant à son affirmation <Mais il est pertinent de constater que près de 72% des patients covid ne savent même pas s'ils ont été vaccinés ou non>, elle dit tout de sa manipulation habituelle !

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 19 septembre 2021, 16:47

    Et VOUS même : "PCR Peeters" ou " RC Peeters" ?? : Lequel ment ? Qui est le vrai du faux ? ... pour le reste , rien de nouveau dans le discours de ce taré .

  • Posté par Peeters PCR, dimanche 19 septembre 2021, 15:18

    Le rapport hebdomadaire de Sciensano du 17 septembre 2021 montre que la dernière semaine entièrement enregistrée est celle du 16 août. C'était il y a un mois. Au cours de cette semaine, le statut vaccinal de 71,84 % des patients covid hospitalisés était inconnu. 20,29 % n'avaient pas reçu de vaccin et environ 8 % avaient reçu un ou 2 vaccins. Mais il est pertinent de constater que près de 72% des patients covid ne savent même pas s'ils ont été vaccinés ou non. Les chiffres de Sciensano sur le pourcentage de personnes vaccinées dans les hôpitaux ne sont donc absolument pas fiables. C'est bien un gouverne________ment!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs