Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Antoine Bernier: «Personne ne me connaît»

D’autres « Rouge et Blanc » figurent au menu de Seraing ce dimanche. Après le Standard, voici l’Antwerp. Pour une rencontre qui s’inscrit dans le contexte d’une fin d’été particulièrement délicate.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Au Pairay, l’euphorie fait place au réalisme. Le RFC Seraing n’est pas parvenu à réaliser le 9 sur 9 qui lui ouvrait les bras. Qui lui aurait permis de plonger en apnée dans le grand bain. Dans un championnat comme le nôtre tout va très vite. Exceptées les valeurs sûres et stables, les autres sont assis sur un balancier qui oscille entre la joie et l’inquiétude. La mise en garde d’Antoine Bernier est cohérente : « Un zéro sur six serait gênant. D’autant qu’après l’Antwerp, il faut se rendre à Genk, avant de recevoir Zulte Waregem et d’aller à l’Union. C’est corsé. »

Trois déplacements à effectuer lors des quatre prochaines journées. Trois déplacements et non des moindres. Pas question toutefois de monter dans le magnifique car flambant neuf la tête basse. Il existe des raisons objectives d’espérer. « Notre équipe a du jeu. Elle est capable de gagner », assure Bernier. « Prendre la mesure d’un ou de deux meneurs, c’est aussi l’occasion de frapper les esprits. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs