Accueil Économie Mobilité

Train: le ministre Gilkinet veut un abonnement spécial pour les télétravailleurs

La SNCB mène un projet-pilote au cours duquel un «FlexAbo» est proposé, via l’employeur, à 6.000 ou 7.000 collaborateurs de grandes entreprises. Il s’agit d’un abonnement digital d’un mois qui contient un certain nombre de trajets qui peuvent être activés durant cette période.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), souhaite que la SNCB introduise un abonnement spécial pour les télétravailleurs dès janvier 2022. «Les gens ne travaillent plus tous les jours au bureau et attendent donc des formules de train flexibles», observe-t-il dans un communiqué de presse.

Actuellement, la SNCB mène un projet-pilote au cours duquel un «FlexAbo» est proposé, via l’employeur, à 6.000 ou 7.000 collaborateurs de grandes entreprises. Il s’agit d’un abonnement digital d’un mois qui contient un certain nombre de trajets qui peuvent être activés durant cette période.

« Adapter l’ensemble du système »

Après évaluation, le ministre Gilkinet compte étendre le système à tout le monde, que ce soit les particuliers, les entreprises ou les services public. Un souhait aussi évoqué dans La Libre Belgique samedi.

«Il faudra adapter l’ensemble du système car, pour une facilité d’utilisation optimale, la formule doit être liée aux abonnements de stationnement et aux systèmes des sociétés de transport régionales», explique le ministre.

L’initiative répond à l’ambition du ministre de la Mobilité d’amener davantage de personnes à prendre le train comme mode de transport. «Les gens en général demandent plus de flexibilité dans leur mobilité, comme on le voit par exemple avec le budget mobilité. (...) Une offre de trains étendue et flexible doit constituer la colonne vertébrale de notre mobilité. Parce que moins de gens dans les embouteillages et plus de gens dans le train, c’est bon pour notre santé, pour l’économie et pour le climat», encourage-t-il.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Termam Alexis, samedi 18 septembre 2021, 11:43

    A part donner l'impression que c'est plus économique, qu'est-ce que çà va changer ? Un abonnement complet permet d'utiliser le train quand on va au bureau. Donc si on télétravaille, on ne le prends pas, cela va de soi. Un abonnement à la carte ne permettra pas à la SNCB de réduire ses coûts, bien au contraire il faudra gérer ce brol en plus. Le nombre et la fréquence des trains restera la même, ils sont déjà bondés en heures de pointe. Pour quelqu'un qui prendrait le train 2 ou 3 fois semaine, il faut aussi retirer les jours de congé, on arrive alors à 50%, je suis curieux de voir la diminution de prix par rapport à l'abonnement, 10% ?, en tout cas pas 50% ? Au début, ensuite on supprimera petit à petit l'abonnement et on ne pourra plus comparer.

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs