Accueil Société

Un dimanche sans voiture à Bruxelles et dans 37 autres villes

La capitale n’est pas la seule ville à organiser sa journée sans voiture. Ce dimanche, deux villes wallones et 35 flamandes lui emboîtent le pas.

Temps de lecture: 4 min

Incontournable du calendrier bruxellois, la journée sans voiture revient ce dimanche dans la capitale. Comme chaque année, les quelque 160 km2 de la Région bruxelloise seront interdits à la circulation automobile de 9h30 à 19h00. En Wallonie, les villes de Saint-Ghislain et Morlanwelz banniront également les véhicules motorisés le temps d’une journée.

Avec ses 19 communes bouclées au trafic, Bruxelles deviendra le temps d’une journée la zone fermée aux voitures la plus importante d’Europe. Un rendez-vous annuel festif qui fait la part belle aux solutions de mobilité alternatives. Que ce soit à pied, à vélo, en roller, en trottinette ou encore à cheval, l’idée est de profiter autrement du bitume. « Et de prendre goût à la mobilité active », suggère Bruxelles Mobilité.

Rappel des règles

La vitesse maximum y est limitée à 30 km/h. « Le dimanche sans voiture s’applique à tout le monde, excepté transports en commun, taxis, autocars, services de secours, personnes handicapées munies de la carte ou personnes détentrices d’une dérogation, corps diplomatiques et véhicules d’utilité publique », précise Bruxelles Mobilité, qui recommande de bien respecter le code de la route. « N’empruntez sous aucun prétexte les tunnels. À vélo, respectez les feux de circulation, les sens de circulation et les priorités. Surveillez vos enfants, la place des piétons est sur le trottoir », enjoint l’organisme régional.

Au total, quelque 16.000 dérogations à l’interdiction de circulation ont été octroyées, un nombre relativement stable sur les dernières années écoulées, fait savoir Bruxelles Mobilité.

Durant toute la journée, la Stib jouera la carte de la gratuité. L’offre de service sera également revue avec un renfort important pour la plupart des lignes de métro, bus et trams.

De nombreuses festivités

La journée sera marquée par plusieurs événements et animations. Comme chaque année, la Stib organise sa journée portes ouvertes. Le public pourra ainsi découvrir les coulisses du chantier du futur Métro 3 en construction à la station Albert à Forest. Plusieurs quartiers seront par ailleurs en fête et vivront au rythme d’auberges espagnoles, de pique-niques, de brocantes, de jam sessions et d’espaces de jeux pour enfants. Des villages Mobilité s’implanteront dans plusieurs communes, notamment à Auderghem et Ganshoren. Un jogging de 10 kilomètres autour de la petite ceinture est par ailleurs organisé par BXL Run Crew.

Des animations connexes auront aussi lieu, à l’instar des Heritage Days qui se tiennent tout le week-end.

À cause du contexte sanitaire, aucun événement grand public n’est en revanche proposé. La 20e édition du Bucolic Brussels a aussi dû être annulée en raison de retard pris dans les travaux dans le parc de Bruxelles.

Des festivités en Wallonie et en Flandre

En Wallonie, deux villes seulement ont mis en selle une journée sans voiture : Saint-Ghislain et Morlanwelz. Toutes deux situées en province du Hainaut, elles proposeront plusieurs animations sur le thème de la Mobilité. A Saint-Ghislain, il sera ainsi possible d’essayer des vélos électriques mais aussi de se rendre compte de l’importance de la ceinture de sécurité à l’aide d’un simulateur de voitures tonneaux. À Morlanwelz, il s’agit de la 12e édition du dimanche sans voiture. Au programme notamment : balade à pied, en vélo, à dos de poney, en cuistax et châteaux gonflables pour les enfants.

Si la circulation automobile n’y sera pas complètement interdite, d’autres villes wallonnes sensibiliseront toutefois à des modes de déplacement doux, indique à l’agence Belga le SPW Wallonie. Ainsi, Soignies (Hainaut) organisera une opération Viennoiserie : un croissant sera offert à tout client qui se rend à vélo dans l’une des boulangeries de la localité ce jour-là. Neupré (province de Liège) organise quant à elle son 3e salon de la Mobilité. Sprimont (province de Liège) a mis sur pied une journée Zéro carbone, tandis que Beauraing (province de Namur) invite à se promener à vélo. À Andenne, de nombreuses activités gratuites sont proposées (marche participative, balade à vélo…).

En Flandre, la journée sans voiture coïncide cette année avec le Championnat du monde de cyclisme. Plusieurs villes et communes flamandes, comme Bruges et Louvain, mettent dès lors tout en œuvre pour sensibiliser à la mobilité durable. Au total, 35 communes organisent un dimanche sans voiture dans le nord du pays.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Bernard Jean-Luc, lundi 20 septembre 2021, 12:50

    C'était trop bien. Une paix sonore. L'esprit bon enfant. Les sorties en famille ou entre amis. Je suis pour qu'il en soit ainsi tous les dimanches.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 20 septembre 2021, 6:53

    La défoulation des branques et des inciviques en tout genres, à pieds, à trottinette, en skate ou à vélo (électriques ou non) qui se "réapproprient" un espace qui ne leur a jamais appartenu. Seuls ceux-là y ont sans doute vraiment trouvé leur compte. Ceux qui cherchaient l'ambiance "bon enfant" en respectant un tant soit peu les autres sont tout simplement sidérés de ce qu'ils ont vu et tout heureux de ne pas avoir été envoyés à l'hôpital. Ils n'y reviendront pas. La ville apaisée, tu parles, Charles !

  • Posté par Giefvan Agathe, dimanche 19 septembre 2021, 17:26

    La journée "ville morte en dehors des grands axes". La journée des cyclo inciviques, aussi arrogants que les talibans ("on a gagné, on emmerde les piétons et autres"). La journée des fêtes non moins bruyantes que le trafic. La journée de l'exclusion de tout qui voulait, par exemple, organiser son déménagement, ou inviter la famille, etc. Et des moins-mobiles, évidemment. La journée de la fuite des citoyens vers les Régions plus sensées – et des embouteillages dominicaux à 19h pour, simplement, rentrer chez soi. Enfin, la journée qui prouve son inutilité : la pollution n'est même pas affectée, mais on est obligé de la faire un dimanche parce qu'il serait *impossible* de se passer des voitures un jour normal. Bref, la journée des écolo-demeurés...

  • Posté par ROOS Christophe, dimanche 19 septembre 2021, 21:16

    Vous avouerez, chère Agathe, que de traiter les gens à vélo de Taliban est assez dramatique. On parle de mode de transport, pas de religion, est-on d'accord ?

  • Posté par ROOS Christophe, dimanche 19 septembre 2021, 21:04

    +1 Olivier

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko