Accueil Économie Consommation

Energie: les partis politiques ont des idées pour freiner la hausse de la facture de gaz

Baisse de la TVA, rabais forfaitaire, système de cliquet freinant la croissance des prélèvements fédéraux, prolongation du tarif social élargi… plusieurs idées circulent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

L’envolée des prix du gaz est telle qu’elle est devenue un véritable enjeu politique ces derniers jours. Tous les partis y vont de leur proposition pour ralentir la hausse de la facture d’énergie des ménages.

Ce week-end dans L’Echo, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) recalait l’idée d’une baisse de la TVA de 21 % à 6 % soutenue par le PTB. « Cela coûte cher, de l’ordre de 770 millions d’euros par an, et c’est une mesure très générale qui n’apporte qu’un sursis temporaire », a-t-il déclaré. Les économistes font valoir qu’il s’agit d’une mesure linéaire qui n’a en effet aucun effet redistributeur. Les ménages les plus aisés en profitent plus que les ménages modestes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 20 septembre 2021, 14:57

    C'est pas compliqué: on prend aux riches, on donne aux pauvres et le problème est réglé.!

  • Posté par Dubois alain, lundi 20 septembre 2021, 12:26

    Tout d'une fois on trouve des idées parce-que l'inflation et les salaires et allocations vont augmenter trop vite. Un chèque de 200 ou 300 euros par famille là d'accord mais pas de diminution de la tva.

  • Posté par stals jean, lundi 20 septembre 2021, 11:31

    La ministre fédérale de l’Environnement Zakia Khattabi (Ecolo) a, quant à elle, plaidé pour qu’on utilise une partie des revenus des droits d’émission CO2 payés par les entreprises les plus polluantes dans le cadre du système communautaire d’échange de quotas d’émission pour alléger la facture énergétique. Ces revenus devraient représenter un montant de 500 millions d’euros d’ici à la fin de l’année. Je demande expressément à Jean-François Munster, qui à signé cet article, d'expliquer aux "béotiens" que nous sommes, ce que signifie exactement en terme de réductions éventuelles du coût du gaz facturés aux usagers, cette proposition "charabia" de Zakia Khattabi...

  • Posté par Dagnelie Raphaël, lundi 20 septembre 2021, 11:30

    La première décision à prendre c'est le maintien du nucléaire et de ne pas construire de nouvelles centrales à gaz.

  • Posté par Schlebe Bernard, lundi 20 septembre 2021, 21:54

    tout à fait d'accord avec vous. Entre tous les maux, autant choisir le moins nocifs pour la planète.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs