Accueil Société

Grand Baromètre: les Belges plutôt «contre» la fermeture des centrales nucléaires

D’après le Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-Het Laatste Nieuws-VTM, les Belges sont divisés sur la fermeture des centrales nucléaires. Aucune majorité absolue ne se dégage, mais une grosse minorité de sondés se prononcent contre la fermeture en 2025.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 1 min

On le sait : la fermeture de toutes les centrales nucléaires en 2025 suscite le débat au sein du gouvernement De Croo. Une évaluation est prévue afin de savoir s’il faut prolonger deux réacteurs au-delà de 2025. Qu’en pensent nos sondés ? Aucune majorité absolue ne se dégage, mais il est davantage de Belges pour estimer qu’il ne faut pas les fermer dès 2025 : 47 % ; par contre, 30 % se prononcent pour la fermeture et 23 % ne savent pas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

51 Commentaires

  • Posté par Kunsch Pierre, mardi 21 septembre 2021, 17:46

    La faible majorité (?) contre la fermeture deviendra vite un raz de marée contre quand les premiers délestages se produiront et que les factures d'électricité crèveront tous les plafonds. Avec les plans sur un coin de table de cette ministre c'est préprogrammé si on arrête pas à temps cette lamentable pantalonnade.

  • Posté par stals jean, mardi 21 septembre 2021, 12:00

    Alors qu'il y a 444 réacteurs en fonctionnement dans le Monde, 56 en construction, 152 planifiés et 335 autres en projet plus lointains, (avec internet plus rien ne peut être caché) que depuis quelques 50 ans les déchets radioactifs extrêmement dangereux comme le plutonium, radioactif pour des milliers d'années, a déjà été produit par milliers de tonnes, arrêter en Belgique "le nucléaire" producteur d'électricité alors que les "centrales gaz", beaucoup plus émettrice de gaz à effet de serre, ne sont pas encore en construction et certaines ne le seront pas, c'est irresponsable et sans fondement d'arrêter définitivement Tihange et Doel. La France notre voisin est le deuxième pays le plus nucléarisé au monde après les USA en rapport avec le nombre d' habitants. Une centrale nucléaire Française fonctionne à "quelques mètres" de la Frontière belge. Même les japonais repartent dans le nucléaire après Fukushima tant la demande en énergie est énorme. La Chine dans ses efforts contre le réchauffement climatique construit des centrales nucléaire à tour de bras. Il est bien trop tard pour faire machine arrière . Les pays qui arrêtent le nucléaire ont de l'eau, du gaz, du soleil, des montagnes des barrages, les belges ont l'éolien offshore...Quand acheter l'électricité à l'étranger à des prix exorbitants, deviendra une obligation, on rigolera moins...Les chinois eux rigolent déjà...

  • Posté par Lambert A., mardi 21 septembre 2021, 17:17

    @Weissenberg André : Donc, si je résume bien votre commentaire, il signifie : "Après moi, les mouches".

  • Posté par Weissenberg André, mardi 21 septembre 2021, 13:27

    La faute au rideau de fumée écologiste ... Heureusement, le sondage démonte la propagande écologiste ("une majorité en faveur de la sortie du nucléaire") et démontre que le Belge ne s'en laissera pas conter dès lors que ça impacte lourdement le portefeuille. Les énergies intermittentes soi-disant gratuites, il a déjà donné. On ne l'y reprendra pas deux fois! Pareil pour les investissements colossaux dans la réduction des gaz à effet de serre. Tout ça pour quoi? Pour un impact totalement insignifiant, même à l'échelle européenne. La Chine et les USA l'ont bien compris et ont retourné contre l'Europe cette arme de guerre économique à double tranchant. Nous en sommes les premières victimes! Sortons de ce double piège en jetant par dessus bord la sortie du nucléaire et le climatisme forcené. Dépensons tout cet argent à nous préparer, nous adapter ou à prévenir les conséquences désastreuses des événements météorologiques extrêmes, que nous ne pourrons quand même pas empêcher de se produire. Il faut renforcer d'urgence les moyens de lutter contre les feux de forêt ou les inondations, pas gaspiller l'argent dans une lutte chimérique contre le changement climatique qui s'apparente chaque jour un peu plus à la lutte de Don Quijote contre les moulins à vent (au propre comme au figuré, d'ailleurs!)

  • Posté par Weissenberg André, mardi 21 septembre 2021, 9:11

    Les irrédentistes anti-nucléaires du SOIR à l'œuvre: "Une grosse minorité contre la fermeture". Ou comment tordre la réalité des faits pour la faire coller à l'idéologie! Depuis quand 50% et plus de 40% d'opposants à la fermeture forment-ils une "grosse minorité", sachant que les opinions favorables à la fermeture ne représentent que respectivement 27%, 36% et 37%! Ces derniers représentent la "grosse minorité" en question!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs