Accueil Sports Football Football belge Standard

Mbaye Leye après le Clasico perdu par le Standard: «Rien n’a fonctionné comme on le voulait...»

Réduit à dix en tout début de match, le Standard s’est incliné ce dimanche sur sa pelouse face à Anderlecht.

Temps de lecture: 2 min

Mbaye Leye, quelle est votre analyse du match ?

Quand tu prépares tactiquement plein de choses pendant la semaine et qu’après quelques minutes tu perds un joueur, c’est très difficile, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’à dix et à même à neuf, on a montré quelque chose de très différent par rapport à l’Antwerp et l’Union. Et le schéma de la 2e mi-temps nous a permis d’avoir de belles transitions. Mes joueurs ont essayé de produire du jeu, ont créédes occasions et ont résisté face à une belle opposition. Mais le temps de procéder au changement pour faire monter un vrai défenseur (Ngoy), on prend ce but. Cimirot ne peut pas défendre comme un central.

Au moment du changement, vous auriez pu être tenté de retirer l’un de vos deux attaquants…

Ma volonté, c’était de conserver Klauss et Muleka sur le terrain, parce que je suis à la maison et qu’il ne fallait pas reculer. Le 4-3-2 a bien fonctionné. Malheureusement, quand j’ai voulu procéder à un autre changement, c’est Gavory qui se blesse. C’est un jour où rien n’a fonctionné comme on le voulait. L’apprentissage continue et malgré les erreurs de jeunesse, je suis fier de mes joueurs. Je leur ai dit après le match : c’est cela que je veux voir, ces courses, cet engagement…

Ne regrettez-vous pas de ne pas de disposer d’un défenseur central d’expérience supplémentaire dans votre noyau ?

Je suis content de mon noyau. Lorsque Laifis et Bokadi reviendront, en plus de Sissako, on aura plus de solutions. Ameen (Al-Dakhil) a été exceptionnel depuis le début de saison, il a joué comme un champion et il sera titulaire dans mon équipe. Les erreurs l’aideront à grandir.

Noë Dussenne n’entre donc plus dans vos plans?

On ne va parler que des joueurs qui sont là, et ils font très bien le job. On reconstruit avec des jeunes, c’est le prix à payer. Dussenne s’entraîne tous les jours, qui dit qu’il ne pourra pas jouer le week-end prochain ? J’aligne toujours les onze joueurs qui sont prêts pour gagner un match.

En termes de mentalité, ce Clasico est-il pour vous un match référence ?

On a montré aussi beaucoup de bonnes choses contre Genk et contre Ostende. Et en termes de mentalité, le match à Seraing était bon également. On est sur le bon chemin. On sait qu’il y aura des moments très bons mais aussi des périodes où on va souffrir.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir