Accueil Monde Europe

Eruption volcanique aux Canaries: une centaine d’habitations détruites par la lave (photos et vidéos)

Le volcan est entré en éruption dimanche et a atteint les maisons sur l’île de La Palma.

Temps de lecture: 2 min

Une centaine de maisons ont été « détruites » par la lave sur l’île espagnole de La Palma, dans l’archipel touristique des Canaries, où un volcan est entré en éruption dimanche, ont indiqué les autorités lundi.

Cette éruption, la première en 50 ans sur cette île, a entraîné l’évacuation de près de 5.000 personnes.

« Il y a de nombreuses habitations détruites », a assuré à l’AFP une porte-parole du gouvernement régional des Canaries, en précisant que le décompte exact était « encore en cours ».

Interrogé par la télévision publique (TVE), le maire d’El Paso, l’un des villages évacués par les autorités, a assuré qu’« une vingtaine de maisons au moins étaient « totalement détruites » dans sa commune.

« La lave n’a absolument rien laissé sur son passage », a témoigné Sergio Rodriguez, en soulignant que les habitants étaient « dans l’incertitude ». Ils ne « rentreront pas chez eux avant un bon moment, très certainement », a-t-il ajouté.

Des médias espagnols ont évoqué le chiffre d’une centaine d’habitations affectées par les conséquences de l’éruption.

L’éruption de la Cumbre Vieja a débuté dimanche peu après 15 heures, heure locale (16 heures, heure de Bruxelles).

Elle a entraîné l’évacuation d’environ 5.000 personnes, prises en charge par les autorités. Le gouvernement régional des Canaries a précisé lundi matin sur Twitter ne pas prévoir de nouvelles évacuations à ce stade, les coulées de lave se dirigeant « vers la mer ».

D’après le président de la région des Canaries, Angel Victor Torres, le volcan Cumbre Vieja contiendrait entre 17 et 20 millions de mètres cubes de lave. Pour cette raison, l’éruption « va se poursuivre », a-t-il prévenu dans une vidéo mise en ligne sur Twitter.

« Il y a de nombreuses habitations détruites », a assuré à l’AFP une porte-parole du gouvernement régional des Canaries, en précisant que le décompte exact était « encore en cours ». Le maire d’une des communes touchées a évoqué, sur la télévision publique, « au moins une vingtaine de maisons totalement détruites ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Martin Roland, lundi 20 septembre 2021, 14:40

    Quand nous avons aménagé là-bas, on avait quand même pris la précaution d'observer l'environnement, donc nous n'habitons pas au fond d'un barranco mais bien sur un côté, là où personne ne se souvient plus d'une ancienne coulée de lave; également valable en cas de pluie diluvienne comme il en arrive de temps en temps. On lit sur certains médias : possibilité d' un "tsunami géant" : c'est une fake-news ( un bulo) . Les écoulements récurrents de lave sont nécessaires pour permettre aux îles de compenser les pertes de matières minérales dues à l'érosion éolienne.

  • Posté par Claude , lundi 20 septembre 2021, 14:37

    Il reste le désert mais les dunes sont actuellement interdites (et heureusement) en Flandre!...

  • Posté par Lambert Paul, lundi 20 septembre 2021, 12:37

    Tant que les gens iront habiter près d'un volcan et bien ils risquent qu'un jour il rentre en éruption , alors qu'ils cessent de pleurnicher quand ca arrive

  • Posté par hoyois yves, lundi 20 septembre 2021, 13:12

    Paul a dit !!!

  • Posté par Remacle Vincent, lundi 20 septembre 2021, 13:09

    Mr. Lambert historiquement les populations ce sont toujours installées près des volcans parce qu'elles sont les zones les plus fertiles. Maintenant d'un point de vue touristique c'est peut être autre chose.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs