Accueil Culture Cinéma

Le Festival du film francophone de Namur veut partager le cinéma en vrai et en grand

Du 1er au 8 octobre, la 36e édition proposera 113 films représentant 19 pays francophones ainsi que le plaisir de croiser Virginie Efira, Guillaume Canet, Michèle Laroque ou Leïla Bekhti.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Etre à la croisée des chemins de la francophonie et partager le cinéma en vrai et en grand restent plus que jamais l’objectif premier du Festival international du film francophone de Namur (FIFF), même si la 36e édition se présente dans une formule réduite, par solidarité avec le cinéma du centre-ville fermé pendant des mois à cause de la pandémie. Mais si les mesures sanitaires en vigueur seront toujours de mise, le festival, sous la présidence de Jean-Louis Close avec Nicole Gillet comme déléguée générale et directrice de la programmation, retrouve son chapiteau, centre névralgique des rencontres et de l’esprit festif – le pass sanitaire y sera exigé à partir de 17h30.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs