Accueil Le direct Le direct économie

Le secteur des titres-services plaide pour augmenter le prix du chèque

Le prix d'un titre-service doit augmenter, estiment les entreprises du secteur. Celles-ci ont du mal à faire face à l'inflation.
Temps de lecture: 1 min

Depuis 2014, le prix d'un titre-service pour le citoyen est de 9 euros. Tout comme dans d'autres secteurs, les sociétés de titres-services doivent indexer les salaires. Mais la valeur d'un titre-service n'est dans le même temps que partiellement indexée. Cela signifie que les entreprises de titres-services doivent intervenir pour un quart de chaque indexation. Comme elles ne peuvent pas augmenter la valeur du chèque, elles doivent se débrouiller avec leurs propres marges. "Mais pour la plupart des sociétés, il n'y a pas de marge", affirme le directeur régional de Federgon, Paul Verschueren.

La hausse de l'inflation a entraîné deux indexations en un laps de temps assez court. C'est "intenable" pour les entreprises, avertit M. Verschueren. En 2019, une entreprise sur trois dans le secteur était déficitaire. Les aides tombées pendant l'année du coronavirus, en 2020, ont apporté une bouffée d'oxygène aux sociétés, mais ces subsides ont entre-temps été interrompus et la situation est à nouveau dramatique, souligne Federgon, la fédération représentant les sociétés de titres-services.

Le secteur demande donc de revoir à la hausse le prix d'un titre-service. "Il faudrait 12 centimes par indexation", estime Federgon.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs