Accueil Monde Union européenne

L’Allemagne de Merkel: on retiendra son style, pas sa politique

La chancelière quitte le pouvoir avec une popularité record. Mais elle laisse derrière elle un pays en chantier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Elle va terriblement leur manquer. Les Allemands s’étaient habitués à « Mutti », un peu comme les Anglais à leur reine. Angela Merkel, c’était la « mère de la nation » qui sauvait leurs économies lors des crises bancaires et savait les rassurer dans les moments d’incertitudes, comme en 2015, lorsqu’elle a décidé de laisser entrer près d’un million de demandeurs d’asile en Allemagne.

Les Allemands l’ont toujours portée dans leur cœur. Son taux de satisfaction est rarement tombé en dessous des 50 %, même pendant la « crise des réfugiés ». Avant elle, tous les chanceliers ont quitté le pouvoir en étant impopulaires. Ses prédécesseurs ont tous été chassés par les urnes, comme son mentor, Helmut Kohl, à qui elle doit tout.

Merkel quitte le pouvoir de son plein gré et au sommet de sa popularité (80 % de satisfaits).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ach Mes, dimanche 26 septembre 2021, 23:45

    C’est drôle, un article digne d’un papier toilette

  • Posté par Ach Mes, dimanche 26 septembre 2021, 23:45

    C’est drôle, un article digne d’un papier toilette

  • Posté par Ach Mes, dimanche 26 septembre 2021, 23:45

    C’est drôle, un article digne d’un papier toilette

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs