Accueil Le direct Le direct économie

Restructuration Liberty Steel - 153 emplois perdus pour sauver les sites liégeois de Liberty Steel

La direction du groupe Liberty Steel a annoncé, lundi, à l'occasion d'un conseil d'entreprise extraordinaire, qu'elle allait devoir se séparer de 153 travailleurs, sur plus de 700 personnes, afin de sauver l'outil sidérurgique et d'éviter la faillite, a confirmé une source syndicale à Belga.
Temps de lecture: 2 min

"La répartition entre ouvriers et employés est plus ou moins équivalente. Certains cadres sont également concernés par cette décision", continue cette même source.

La ligne de galvanisation 4, de Flémalle, est la plus impactée des trois lignes. Il a en effet été décidé de la mettre "sous cocon" pour une période indéterminée. Cette même ligne avait été relancée en 2018 quand Mittal avait cédé ses installations.

La première phase de la procédure Renault, d'information et consultation, a été enclenchée. Les conditions de départ se négocieront dans les prochains jours. Une nouvelle entrevue est prévue avec les syndicats dans le courant de la matinée de jeudi. "Il y a une volonté d'aller vite de la part de la direction pour que cette première phase soit terminée d'ici fin octobre", poursuit encore le syndicat.

Liberty Steel, à Liège, avait obtenu en mai dernier d'être placée sous procédure de réorganisation judiciaire par le tribunal du commerce de Liège, une procédure qui lui permettait de se mettre à l'abri de ses créanciers et de bénéficier de temps pour trouver des financements, ce que l'entreprise n'a pas encore réussi à faire. La Région Wallonne pourrait intervenir, des contacts ont d'ailleurs été pris en ce sens.

Liberty Steel est actif à Tilleur et Flémalle en région liégeoise.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs