Accueil Société

Trois policiers blessés lors du contrôle d’un véhicule à Molenbeek

La police a voulu contrôler un conducteur pour une infraction routière. L’homme a refusé de se soumettre au contrôle et s’est rebellé.

Temps de lecture: 2 min

Lors d’un contrôle de véhicule qui a mal tourné lundi vers 10h30 à Molenbeek-Saint-Jean, trois policiers de la zone Bruxelles-Ouest ont été blessés, selon plusieurs médias. Le parquet de Bruxelles confirme qu’il y a bien eu un incident, mais ne peut pas donner plus de détails pour le moment. Les trois policiers ont été transportés à l’hôpital. Les médecins les ont entre-temps tous trois autorisés à rentrer chez eux.

«C’est une agression d’une violence terrible, extrêmement rapide et brutale qui survient lors d’un contrôle de routine», condamne la bourgmestre Catherine Moureaux. «C’est l’indignation qui domine. J’espère de tout coeur que ceci sera pris sérieusement en main par les autorités judiciaires, car ce type d’agressions contre des policiers ne doit pas rester impuni. Ces personnes faisaient leur travail d’une façon très professionnelle et il n’y avait aucune raison pour un tel déchaînement de violences. Le conducteur avait commis une infraction au code de la route. Cela n’a aucun sens... J’espère que cet incident n’aura pas de conséquence au long cours pour les policiers», ajoute l’élue locale.

Les faits se sont produits à hauteur du carrefour de la chaussée de Gand avec la rue Alphonse Vandenpeereboom. La police a voulu contrôler un conducteur pour une infraction routière. L’homme a refusé de se soumettre au contrôle et s’est rebellé, blessant trois agents. Il s’agit des deux policiers qui le contrôlaient et d’un autre venu en renfort. Un des trois agents blessés a perdu connaissance sous les coups.

L’individu a dans un premier temps réussi à s’enfuir. Des patrouilles ont été mobilisées pour maîtriser et rattraper l’individu, qui a pu être arrêté et privé de liberté. Il est actuellement interrogé par la police et sera mis à disposition du parquet de Bruxelles par la suite.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Lefebvre Philippe, lundi 20 septembre 2021, 19:13

    Tout à fait inadmissible évidemment....mais de là à écrire «C’est une agression d’une violence terrible, extrêmement rapide et brutale..." alors que tout le monde est rentré à la maison... bof...

  • Posté par lambert viviane, lundi 20 septembre 2021, 22:12

    @Lefebvre. C'est vrai ! Vous avez fait la guerre de Corée, le Congo, le Vietnam, les Malouines, l'Irak, le Liban, la Syrie,....Vous n'en êtes jamais revenu !

  • Posté par Bastin Eric, lundi 20 septembre 2021, 19:39

    Ils ont fini par rentrer à la maison, certes, mais de là à minimiser la violence des faits, bof.

  • Posté par Bastin Eric, lundi 20 septembre 2021, 19:37

    Trois policiers à l'hôpital, vous appelez ça rentrer à la maison ? Avant d'écrire vous-même à propos de ce que les autres écrivent, il serait peut-être utile d'apprendre à lire.

  • Posté par Orban Ivan, lundi 20 septembre 2021, 18:55

    Il y a longtemps que cette commune est une zone de non droits. Même la police n'ose plus aller dans certain quartiers ou se fait ridiculiser en public.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko