Accueil Monde Proche-Orient

Un boycott très large de la conférence de l’ONU contre le racisme

La Belgique n’enverra pas de ministre au sommet pour le vingtième anniversaire de la conférence de Durban contre le racisme. En cause, un historique de « parole antisémite et parfois révisionniste », justifie Sophie Wilmès.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Une quinzaine de pays boycotteront ce mercredi Durban IV, marquant le 20e anniversaire de la Conférence mondiale de Durban sur le racisme, par crainte que la réunion ne dévie vers un antisémitisme ouvert, comme cela a été le cas par le passé. Les Etats-Unis et Israël avaient claqué la porte dès la première conférence de Durban, en 2001, marquée par de profondes divisions sur le conflit israélo-palestinien et les questions liées à l’antisémitisme. Le Forum des organisations non gouvernementales (ONG) de Durban avait adopté une résolution qualifiant Israël « d’Etat raciste » coupable d’actes de « génocide » contre le peuple palestinien, dénoncée ensuite par plusieurs organisations.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par DENIS JEAN, mercredi 22 septembre 2021, 20:13

    En résumé, je constate que certains justifient leurs propos en remontant à Mathusalem alors que les autres ne traitent que de la situation actuelle. On noie le poisson à la manière de Diafoirus afin que le patient soit prêt à accepter toutes les purges: on "explique" longuement et confusément dans un jargon que seul le locuteur connaît , dans le meilleur des cas, tout en se gardant bien de porter remède ou alors à coup d'artifices foireux ce qui ne fait pas avancer la chose bien au contraire...quoique...on a oublié le thème de la discussion. C'est évidemment voulu...70 ans que ça dure. En plus il arrive souvent que l'on confonde l'Histoire avec un livre qui n'a qu'une valeur toute relative pour un Historien digne de ce nom. Je ne connais qu'un Messi qui a réussi son come-back. Ce n'est jamais une mauvaise chose que de terminer par une note d'humour sans aucune arrière- pensée. D'ailleurs l'humour juif est indubitablement une référence en la matière.

  • Posté par collin liliane, mercredi 22 septembre 2021, 18:00

    Il est curieux qu'on assimile "sémite" et "juif" alors que les Sémites sont en réalité ... les Arabes. Les seuls Juifs sémites sont ceux d'origine arabe: les juifs américains, français, allemands, polonais, russes et autres ne sont pas sémites.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 22 septembre 2021, 17:13

    A force de voir du racisme partout, on dénature le sujet. Quant à le réduire à l'antisémitisme, c'est un peu court aussi. Et enfin, dire qu'on est antisémite ou raciste si on critique les actes d'Israël est également absurde. Mais comme une majorité a voté à l'ONU pour dire qu'Israël est un état raciste et même si ce vote a été contré par le droit de veto US, on comprend qu'Israël se méfie et cherche à discréditer l'ONU, dont il ne respecte d'ailleurs pas les résolutions.

  • Posté par collin liliane, mercredi 22 septembre 2021, 11:32

    Pour ceux que le sujet intéresserait, voir "Exode des Juifs des pays arabes et musulmans". (wiki)

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 22 septembre 2021, 16:13

    Ajoutez-y le mémoire “Beyond the Rivers of Babylon.” de Samuels, qui relate entre-autres le "Farhud" (progrom) qui détruisit la communauté juive à Bagdad en 1941. Ce progrom fut perpétré dans le contexte d'un courant nationaliste arabe, encensé notamment par le grand moufti de Jerusalem et qui perdure depuis, curieusement soutenu par beaucoup d'intellectuels de gauche. On estime +/- 1 million le nombre de Juifs persécutés, dépossédés et expulsés du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, dont une bonne portion bien avant la création de l'état d'Israel.

Plus de commentaires

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs