Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche sur le procès des 17 prévenus «du Pont de Cheratte»: eux, c’est nous!

Le 19 octobre 2015, 17 grévistes et manifestants avaient été arrêtés à hauteur du Pont de Cheratte (alors en travaux), puis condamnés pour « entrave méchante à la circulation ». Aujourd’hui s’ouvre leur procès en appel. Plusieurs personnalités les soutiennent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ce 21 septembre, s’ouvre à la Cour d’Appel de Liège le procès de 17 syndicalistes, citoyennes, citoyens, militantes, militants et responsables de la FGTB : Didier, David, Grégory, Edouard, Hoang, Gianni, Simone, Gianni, Bruno, Antoni, Fabian, Sebastian-Angel, Francesco, Karin, Antonio, Thierry et Maria-Esmeralda. Pour nous, ce ne sont pas des anonymes.

Le 23 novembre 2020, la 17e chambre du Tribunal de première instance de Liège les avait condamnés à 15 jours d’emprisonnement avec sursis et une amende de 300 euros. Pour les responsables syndicaux, le « tarif » était doublé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par collin liliane, mardi 21 septembre 2021, 19:46

    C'est peut-être vous, mais ce n'est pas nous.

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La faim n’est pas une fatalité

Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation est une triste occasion de constater que nous sommes loin d’être « sur la bonne voie » pour éliminer la faim d’ici 2030. Les solutions ? Plus de cohérence entre nos politiques agricoles, climatiques et économiques, d’une part, et se réapproprier les systèmes alimentaires pour permettre une transition vers l’agroécologie, d’autre part.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs