Accueil Le direct Le direct économie

L'économie espagnole devrait retrouver son niveau d'avant pandémie avant la fin 2021

Le gouvernement espagnol, qui a maintenu ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut (PIB) à 6,5% pour 2021 et 7% pour 2022, a estimé mardi que l'Espagne allait retrouver son niveau d'activité d'avant pandémie d'ici la fin de l'année.
Temps de lecture: 2 min

"Tout indique que l'économie espagnole retrouvera le niveau d'activité quotidienne et d'emploi d'avant la pandémie avant la fin de l'année", a assuré la ministre de l'Économie Nadia Calviño à l'issue du Conseil des ministres.

"Il n'y a pas de précédent dans notre histoire économique récente d'une reprise aussi rapide", a insisté Mme Calviño, en assurant que "la consommation", "les investissements" et "le tourisme", principaux moteurs de l'économie espagnole, s'étaient tous trois fortement "redressés".

Les prévisions macroéconomiques du gouvernement, inscrites dans son projet de budget pour 2022, sont légèrement supérieures à celles retenues par le Fonds monétaire international (FMI), qui anticipe une croissance de 6,2% en 2021 et de 5,8% en 2022.

Il s'agit de projections "prudentes", a néanmoins estimé Nadia Calviño, pour qui "tous les indicateurs" confirment "que la reprise économique est en marche".

Selon l'exécutif, la consommation devrait progresser sur un rythme soutenu cette année (+8%) comme en 2022 (6,9%). Les exportations, qui avaient chuté de 20,1% en 2020, devraient quant à elles bondir de 10,3% cette année et de 10% l'an prochain.

Le redémarrage de l'économie espagnole, l'un des plus marqués parmi les pays "avancés", devrait permettre un léger recul du chômage, qui passera selon Madrid de 15,5% de la population active en 2020 à 15,2% cette année, puis à 14,1% l'an prochain.

Le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez avait initialement prévu un redémarrage plus marqué de l'activité en 2021, avec une croissance de 9,8%. Cet objectif avait été revu à la baisse en avril, après un premier trimestre plombé par une troisième vague de la pandémie de Covid-19.

L'Espagne, très dépendante du tourisme, a été en 2020 l'une des économies occidentales les plus durement frappées par la pandémie, avec une chute de 10,8% de son PIB.

L'Espagne a terminé 2020 avec plus d'un demi-million de chômeurs supplémentaires, en particulier dans le tourisme et l'hôtellerie, où l'emploi déjà précaire a été balayé par la pandémie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs