Accueil Société

La prise en charge des AVC toujours pas organisée en Belgique

Depuis 2014, un arrêté royal est censé mettre de l’ordre dans les nombreux « stroke centers » du pays. Mais il n’a jamais été appliqué. Et pour les spécialistes, la qualité des soins en pâtit.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

Chaque minute compte. La prise en charge rapide et adéquate d’un accident vasculaire cérébral (AVC) est une question de vie ou de survie. L’AVC est aujourd’hui la deuxième cause de mortalité dans le pays et la première cause de handicap acquis chez l’adulte. Chaque année, plus de 22.000 AVC sont diagnostiqués en Belgique, soit 60 victimes par jour, envoyées si possible dans l’hôpital le plus proche et le plus apte à pratiquer l’intervention. Si possible, car la réalité du paysage hospitalier en Belgique fait que médecins et spécialistes s’inquiètent de l’éparpillement des moyens et des compétences dans ce domaine. Pour le docteur Christian Delcour, radiologue à la stroke unit du CHU de Charleroi, ce n’est plus de l’inquiétude, pour lui, le système actuel « met gravement en danger la vie des patients. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 21 septembre 2021, 19:03

    Dossier à suivre.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs