Accueil Opinions

Laisser les dirigeants au pouvoir aussi longtemps qu’ils sont élus, est-ce souhaitable?

La chancelière Angela Merkel est restée seize ans au pouvoir. Les électeurs le lui ont permis, mais est-ce sain d’un point de vue démocratique ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Seize ans : c’est le long bail qu’Angela Merkel a passé à la tête de l’Allemagne. Entre 2005 et 2021, elle aura croisé quatre présidents français et cinq présidents américains. On est évidemment très loin des onze locataires de la Maison-Blanche défiés par Fidel Castro en plus d’un demi-siècle de pouvoir (absolu), mais en régime démocratique, et à notre époque de « dégagisme », c’est tout de même peu commun.

Au-delà de l’Allemagne et de la performance politique, faut-il se réjouir de ce genre de longévité en termes démocratiques ?

En France et aux États-Unis, pour rependre deux pays évoqués, le nombre de mandats à la tête de l’Etat est limité à deux – respectivement de cinq et quatre ans. L’idée est de garantir le renouvellement du pouvoir exécutif. D’éviter que s’installe la routine, un manque de fraîcheur dans la gestion et la volonté d’innover, voire que le régime vire à la gérontocratie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 22 septembre 2021, 14:18

    Deux mandats de cinq ans ,après PLUS AUCUN POSTE POLITIQUE !!! Cela éviteras les " parvenus " !!!

  • Posté par Sabbe Dominique, mercredi 22 septembre 2021, 10:27

    S'ils sont aimés et appréciés par leurs électeurs il n'y a pas de raison d'en changer même s'ils provoquent des démangeaisons aux pays voisins ou partenaires. C'est le cas de Merkel, de Boris Johnson, de Poutine, d'Orban et de tant d'autres, présents et à venir !

  • Posté par Baillieux Claude, mardi 21 septembre 2021, 22:05

    Les dernieres annees de Merkel ont ete catastrophiques, influencees par sa culture sans preoccupations d'ecoute reelle de ce qui se passait et de son socle populaire ; bilan: destruction de son parti, pas de releve de valeur, crise de l immigration, brexit, reaction des pays de l est, situation monetaire epouventable, ...etc

  • Posté par Ramscheidt Geoffrey, mardi 21 septembre 2021, 21:19

    La démocratie est ce contraindre le citoyen au vote ou lui laisser le choix de ne pas le faire?

  • Posté par Ramscheidt Geoffrey, mardi 21 septembre 2021, 21:19

    La démocratie est ce contraindre le citoyen au vote ou lui laisser le choix de ne pas le faire?

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs