Accueil Société Régions Bruxelles

Violente agression lors d’un contrôle à Molenbeek: le suspect s’explique

La brigade anti-agression a finalement pu intercepter le conducteur un peu plus loin sur la chaussée de Gand et celui-ci a été mis à disposition du parquet de Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Le parquet de Bruxelles a requis un juge d’instruction, mardi, dans l’affaire concernant une violente agression de plusieurs policiers par un conducteur, survenue lundi à Molenbeek-Saint-Jean. « Le juge d’instruction a été requis pour enquêter sur des faits de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail envers des agents de police, rébellion sans armes, et menaces par gestes ou emblèmes d’un attentat contre les personnes », a affirmé le parquet.

Cinq policiers ont été blessés lundi vers 10h00, à la suite d’un contrôle d’un véhicule mal stationné sur la chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean. Trois policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures graves. Ils ont pu rentrer chez eux quelques heures plus tard. Deux autres policiers ont été légèrement blessés. Tous sont actuellement en incapacité de travail.

Lors du contrôle, les policiers ont constaté que les documents du véhicule n’étaient pas en règle. Le conducteur a refusé de coopérer et un policier a appelé des renforts. « Quand les autres patrouilles sont arrivées, le conducteur était très agressif », a commenté lundi le parquet de Bruxelles. « Il a donné plusieurs coups de pied aux policiers et a pris la fuite ».

La brigade anti-agression a finalement pu intercepter le conducteur un peu plus loin sur la chaussée de Gand et celui-ci a été mis à disposition du parquet de Bruxelles.

Le principal suspect risque gros. Selon les informations de SudInfo, l’homme est déjà connu des services de police. Selon nos confrères, il justifierait son attitude par une histoire de cœur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 22 septembre 2021, 19:56

    Ce n'est pas une explication, mais un foutage de gueule total, et cela marche.

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 22 septembre 2021, 17:45

    Ce qui est plus inquiétant c’est qu’il est déjà dehors sous bracelet électronique

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 22 septembre 2021, 14:12

    La meilleur des solutions était de l'éliminer par le 9 millimètres !!! Solution rapide et ,surtout , ne serrait plus jamais tenter de recommencer !!!!

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, mercredi 22 septembre 2021, 11:50

    Si une peine de coeur peut justifier un comportement pareil, où va-t-on ?

  • Posté par Dewaele Danielle, mercredi 22 septembre 2021, 9:49

    Et si on supprimait la rubrique des chats (pas toujours des chiens) écrasés, que se passerait-il ? Le Soir s'interroge-t-il sur les intérêts des lecteurs ? Dans cet article, je ne constate qu'une seule chose, le type est délinquant mais il met 5 agents de police en difficulté. Est-ce un réel problème de fond ? Que veut dire Le Soir ? Que les policiers sont peu ou mal formés aux délinquants costauds ? Ou qu'il y a des types dangereux qui se baladent dans nos rues ? G. PETRE Lasne NB Et si Le Soir relate un simple fait, finalement cela n'a d'intérêt que pour les intéressés.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs