Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche sur l’accès mondial aux vaccins: la Belgique manque une occasion de faire la différence

Le texte de la résolution qui sera soumis ce jeudi en séance plénière de la Chambre passe à côté des recommandations qui pourraient faire la différence dans la course vitale visant à vacciner un maximum de personnes partout sur la planète.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La résolution portée au vote en séance plénière à la Chambre ce jeudi 23 septembre et qui a été soutenue en Commission de la santé et de l’égalité des chances par tous les partis de la majorité gouvernementale nourrit un objectif ambitieux : elle veut faire du vaccin contre le covid un « bien de santé publique mondial accessible financièrement à tou·te·s ».

Si le but est louable, les demandes qui sont portées à l’attention du gouvernement fédéral ne permettent en aucun cas d’atteindre l’objectif proposé par la résolution.

Il faudrait tout d’abord être en mesure de répartir plus équitablement les capacités de production des vaccins, ce qui suppose de partager les connaissances et les technologies et mettre entre parenthèses les droits de propriété intellectuelle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par curto calogero, dimanche 26 septembre 2021, 10:04

    Des politiques Belge, égoïste, en plus ils demandent aux citoyens d'être solitaires, quelles monde de fou.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, jeudi 23 septembre 2021, 9:33

    Ils ont n'ont rien à foutre de votre vaccin. D'abord, ils n'ont pas la chaine du froid nécessaire. Puis, ils ont des molécules peu chères. qui marchent très bien. Piquer 8 milliards, voila le rêve fou de Bill Gates et al.

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 22 septembre 2021, 23:17

    "...répartir plus équitablement les capacités de production des vaccins, ce qui suppose de partager les connaissances et les technologies et mettre entre parenthèses les droits de propriété intellectuelle". Cela se répète comme un vieux disque rayé. Faut-il une fois de plus expliquer que mettre sous tutelle l'industrie pharmaceutique (par quelle instance?) sera le plus sur moyen d'étouffer l'innovation médicamenteuse dont nous bénéficions tous les jours et de détruire des circuits établis de production et de distribution des vaccons. Il faut au contraire donner une chance aux pays pauvres d'en profiter par le programme Covax plutôt que de vouloir le saboter, ce dont ces mêmes pays pauvres se chargent d'ailleurs bien assez eux-mêmes - allez-y voir au Congo, au Burundi, en Tanzanie ou encore à Madagascar. sans oublier plus près de nous la Biélorussie. Ils voudront peut être les vaccins cubains, sans se soucier bien sur de leur efficacité: l'idéologie leur suffira.

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 22 septembre 2021, 19:02

    Article et commentaires très sévères, mais que j'appuie sans réserve aucune.

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La faim n’est pas une fatalité

Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation est une triste occasion de constater que nous sommes loin d’être « sur la bonne voie » pour éliminer la faim d’ici 2030. Les solutions ? Plus de cohérence entre nos politiques agricoles, climatiques et économiques, d’une part, et se réapproprier les systèmes alimentaires pour permettre une transition vers l’agroécologie, d’autre part.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs