Accueil Monde États-Unis

Voyages: les conditions pour se rendre aux Etats-Unis

Les Etats-Unis laisseront entrer à partir de « début novembre » tous les voyageurs en provenance de l’étranger à condition qu’ils soient entièrement vaccinés contre le covid.

Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

Un grand soupir de soulagement pour les familles séparées depuis plus de 18 mois, une récompense pour les globe-trotters impatients : à partir de « début novembre », les Etats-Unis lèvent leur « travel ban » et laissent entrer tous les voyageurs en provenance de l’étranger à condition qu’ils soient entièrement vaccinés contre le covid, a annoncé lundi la Maison-Blanche. Un apaisement (alors que fin août, une Commission européenne courroucée avait retiré les Etats-Unis de la « liste des pays sûrs ») qui arrive à point nommé au moment où la saga des sous-marins pour l’Australie – soufflés dans le plus grand secret par Washington au détriment de Paris – échaude les diplomates. Jeff Zients, coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche, a toutefois insisté sur le fait que cette décision, qui intervient dans un contexte de grande tension entre la France et les Etats-Unis, était « dictée par la science ».

Concrètement pour les voyageurs, en sus d’une preuve de vaccination, il faudra également montrer un test négatif réalisé dans les trois jours avant leur voyage vers les États-Unis, et porter un masque. Par ailleurs, un système de suivi des voyageurs sera mis en place par les compagnies aériennes, qui devront collecter les informations permettant de les contacter, un peu à l’image de notre PLF.

L’interrogation AstraZeneca

Pour l’heure, la Maison-Blanche n’a pas indiqué dans l’immédiat quels vaccins seraient reconnus par les Etats-Unis pour permettre l’entrée des voyageurs. Car tous les vaccins n’ouvrent pas les frontières de la même façon : le site du CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) est formel : pour l’heure, seuls les vaccins Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson sont reconnus. L’administration américaine s’en remettra donc au CDC pour savoir quels vaccins seront effectivement reconnus. Le vaccin AstraZeneca, largement utilisé en Europe, n’est pas encore approuvé aux Etats-Unis. Selon le Financial Times, les responsables américains auraient déclaré que l’AstraZeneca est « également susceptible d’être accepté ». Mais il n’est pas encore clair si d’autres vaccins, tels que ceux utilisés en Chine et en Russie, suivront le même chemin. Pour l’heure, la Commission européenne n’a pas encore reçu de précisions à ce sujet.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs