Accueil Économie Entreprises

Pierre Lejeune (CGSP): «Les économies imposées au rail sont incompréhensibles»

Le dialogue est en rade aux chemins de fer (Infrabel, SNCB), où les syndicats ont une nouvelle fois rejeté le protocole d’accord social. Plus grave : Pierre Lejeune, le président de la CGSP Cheminots, dénonce une « diminution de la dotation d’Infrabel contraire aux ambitions annoncées par le gouvernement. »

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 4 min

Des « turbulences sociales » sont désormais à craindre sur le rail, affirme Pierre Lejeune, président de la CGSP Cheminots. Qui se dit doublement déçu par le blocage en cours avec la direction des chemins de fer (SNCB, Infrabel) sur le plan social mais aussi, et peut-être surtout, par la diminution de la dotation du gestionnaire de réseau Infrabel, « décidée par le gouvernement et actée par notre ministre de tutelle, Georges Gilkinet. »

Les négociations sociales sont-elles rompues ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par ADAM Jean-Victor, mercredi 22 septembre 2021, 19:24

    La SNCB (et INFRABEL ?) sont parmi les rares sociétés qui ont leur propre mutuelle. Il y a pourtant assez de mutuelles sur le marché pour que les cheminots puissent choisir. Des économies à faire de ce côté-là ??

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs