Accueil Belgique Politique

Philippe Henry au «Soir»: «Il faut envisager une nouvelle manière d’habiter la Wallonie»

Pour le ministre wallon du Climat, les inondations de juillet ont ouvert les yeux de la population : il faudra vivre autrement. Les catastrophes naturelles s’invitent à l’agenda belge et mondial.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

L’automne sera chaud pour Philippe Henry (Ecolo), le ministre wallon du Climat. Le Liégeois conduira la délégation belge à la COP 26 de Glasgow. D’ici là, il multipliera les contacts avec les autres entités du pays pour préparer la position et les engagements de la Belgique. En toile de fond : les inondations de juillet qui auront un impact sur ces débats nationaux et internationaux.

La Wallonie doit reconstruire une partie de son territoire. Faut-il changer de vision sur l’avenir de cette région ?

Ce qui change pour beaucoup de monde, c’est le constat que le dérèglement climatique implique des changements importants chez nous aussi. Ce genre de catastrophe, comme d’autres, on avait l’habitude de les voir ailleurs, pas ici.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Halut Michele, mercredi 29 septembre 2021, 21:49

    J’invite Monsieur Henry à lire le dossier de Paris Match Belgique sur les inondations avant de préparer ses cartons.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, samedi 25 septembre 2021, 22:06

    Que de blabla habituel de ce personnage ! Du blabla mais pas d'acte concret !

  • Posté par Van de Vijvere Véronique, vendredi 24 septembre 2021, 12:59

    Et les constructions en amont qui accentuent le ruissellement vers les maisons en contrebas on fait quoi ??? On pénalise les constructions très anciennes (avec du caractère) au profit de lotissements sans âme ... on en parle ?

  • Posté par Lambert Louis, vendredi 24 septembre 2021, 9:38

    Un conseil: n'allez surtout pas habiter dans une vallée en amont de laquelle se trouve un barrage géré par un ministre écolo, vous êtres à la merci d'un lâcher surprise qui créera un tsunami qui balayera tout sur son passage comme c'était le cas dans la vallée de la Vesdre à cause du barrage d'Eupen. C'est curieux que dans les vallées où se trouvent des barrages gérés par les "méchantes" entreprises privées, les dégâts sont beaucoup moindre. Eux au moins ont vidé leur barrage à temps !

  • Posté par Andre Georges-marc, jeudi 23 septembre 2021, 20:55

    Philippe Henry va apparemment représenter la Belgique à Glasgow. C'est dire à quel point la Belgique ne prend pas Glasgow au sérieux! Comment la Flandre et le Gouvernement fédéral peuvent-ils accepter une telle représentation? Nous avons besoin de beaucoup plus d'écologie mais, avant tout, de beaucoup moins d'écologistes politiques et dogmatiques.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs