Accueil Société

Le grand nettoyage en Wallonie, l’arme anti-consigne

Le grand nettoyage s’est imposé dans le paysage. Il est porté par une association fruit d’un compromis entre les autorités et le secteur privé. Objectif de ce dernier : éviter la création d’une consigne. La Wallonie s’est engagée à ne pas le faire avant fin 2022.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

C’est entre ce mercredi et ce samedi que se déroulera le « grand nettoyage » en Wallonie. Un peu plus de 81.000 personnes se sont inscrites à l’événement, annoncé à grand renfort de publicités. Les participants parcourront la nature et l’espace public pour y ramasser les nombreux déchets sauvages qui y traînent. Des écoles et des entreprises sont engagées dans l’opération à laquelle se sont associées des personnalités des médias.

L’édition 2021 est particulière puisqu’il s’agit aussi de nettoyer les innombrables déchets laissés par les inondations de la mi-juillet, des quantités phénoménales de plastiques, de bouteilles, de canettes et autres. L’an dernier, le grand nettoyage a attiré 47.000 personnes, 165 tonnes de déchets ont été récoltées en quatre jours. En 2019, ils étaient 163.000 et ont ramassé 500 tonnes de saletés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jean Faux, jeudi 23 septembre 2021, 12:01

    Pourquoi se focaliser sur les canettes? certes, elles sont fort visibles, mais salissent peu et se ramassent facilement. Par contre, tous les plastiques, papiers sales, masques, etc polluent beaucoup plus la nature, et sont bien plus désagréables à ramasser... Il faut porter des efforts aux résultats mesurables sur la quantité et "qualité" des emballages mis sur le marché par les producteurs, et de suremballages ajoutés par les distributeurs.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 23 septembre 2021, 9:37

    Les porcs ne comprennent qu'une seule chose: les amendes, mais ça c'est la solution à court terme. A plus long terme c'est l'éducation qui devrait ouvrir la voie vers la propreté, le respect de l'environnement et des autres: malheureusement ce n'est pas gagné d'avance ...

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 23 septembre 2021, 7:50

    Ces opérations de nettoyages infantilisantes ne sont pas une solution. Le bénévolat a ses limites et ce sont : quelques opérations symboliques. L’élimination des déchets dans la nature doit être constante et rétribuée pour ceux qui m’la réalisent. La consigne est donc une dissuasion et une rétribution. Et que FoST plus s’occupe de son boulot et pas de politique ce scandaleux lobbying doit finir.

  • Posté par Martin Roland, jeudi 23 septembre 2021, 9:03

    +++

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs