Accueil Léna

Au cœur même de la Mosquée bleue à Mazar-i Sharif, des Afghanes s’interrogent: comment fuir les talibans?

Dans un somptueux décor de faïence, cette matinée est réservée aux femmes. L’occasion de partager leurs angoisses et leurs projets pour échapper au nouveau régime qui voudrait les rayer de la carte.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Un taliban, en apparence non hostile, observe sans ciller, la main sur le fusil, les jeunes filles aux portes de la mosquée. Elles défilent, leur voile ajusté avec précision sur les cheveux et le visage, leurs burqas bleues faisant écho aux arabesques de la mosquée dans laquelle elles vont prier. Plus loin, un autre taliban chasse grossièrement d’un coup de pied un garçon qui semble s’être trompé d’heure et de jour : « Ce matin, il n’y a que les femmes qui ont le droit d’entrer à la mosquée, fiche-moi le camp ! », lui lance-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , lundi 27 septembre 2021, 21:06

    Pourquoi ne pas s’habiller à l’européenne lorsqu’elles arrivent en Belgique ?

  • Posté par RENARD Michaël, dimanche 26 septembre 2021, 9:06

    On vous le dit, on vous le répète : c'est une religion de paix, d'amour et de tolérance. Nos politiciens l'ont bien compris puisqu'il y a des lois punissant ceux qui pensent différemment. C'est sarcastique, bien évidemment. Ce qui m'a le plus surpris, c'est que l'on a très peu entendu les politiciens belges ou autres condamnant cette intégrisme. Oh j'oubliais, le vote potentiel communautaire, faut surtout pas l'oublier celui-là.

  • Posté par Remacle José, dimanche 26 septembre 2021, 6:52

    Aidez à fuir un maximum de femmes Afghanes cela aura pour conséquence une sérieuse baisse de la natalité dans le pays de quoi peut-être faire réfléchir les fanatiques.

  • Posté par Hauwaert Willy, samedi 25 septembre 2021, 13:10

    Est-il prudent de publier ce type de témoignages avec noms et prénoms qui ne seraient pas d'emprunt, + détails précis, y compris la localisation ? Pour moi la réponse est négative. Il était parfaitement possible de rédiger le même article sans mettre en danger les personnes en question.

  • Posté par Joute Dodo, samedi 25 septembre 2021, 22:57

    Cet article, c'est un appel au secours de ces personnes. Ils demandent de l'aide car ils auraient pu quitter l'Afghanistan et devenir demandeur d'asile en Europe, aux Etats-Unis ou au Moyen Orient mais cela n'a pas marché. Il est indispensable de donner leurs noms et certaines informations pour que quelqu'un, quelque part, parvienne à les faire sortir du pays.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs