Accueil Monde Asie-Pacifique

Crise des sous-marins: l’Australie reçoit une facture de la France pour l’annulation du contrat

Le conglomérat de défense français Naval Group a annoncé qu’une déclaration de coûts « détaillée » sera envoyée aux Australiens dans les semaines à venir.

Temps de lecture: 2 min

L’Australie peut s’attendre à recevoir une facture pour avoir renoncé à son projet d’achat de sous-marins français. Le conglomérat de défense français Naval Group a annoncé qu’une déclaration de coûts « détaillée » sera envoyée aux Australiens dans les semaines à venir.

L’Australie avait accepté en 2016 d’acheter douze sous-marins à Naval Group. Ce contrat, dit « du siècle », portait sur un montant de 31 milliards d’euros. L’Australie s’est ensuite plaint des retards et des dépassements de coûts.

Les Australiens se sont retirés du projet après des négociations secrètes avec les États-Unis et le Royaume-Uni. Les trois pays ont conclu un nouveau partenariat qui rendrait inutile l’achat des sous-marins français.

« Coup de poignard dans le dos »

La France a réagi furieusement à cette alliance et a parlé d’un coup de poignard dans le dos. Le PDG de Naval Group, Pierre Eric Pommellet, a déclaré au journal Le Figaro que les frais encourus seraient récupérés auprès des Australiens. Il a déclaré que sa société avait également été prise au dépourvu par l’accord entre l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

M. Pommellet a conclu que sa société n’est clairement pas en faute maintenant que les Australiens ont soudainement décidé de faire marche arrière sur l’accord. Il a déclaré que le contrat contient des dispositions sur la façon dont une telle situation doit être gérée.

À lire aussi Crise des sous-marins: les relations se réchauffent entre Paris et Washington

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Guiot Philippe, vendredi 24 septembre 2021, 17:31

    Tiens, pour rire, un article du Point.fr relatif à tous les "déboires", vices de construction, retards, incidents rencontrés avec le fameux porte-avion Charles de Gaulle : https://www.lepoint.fr/politique/la-malediction-du-porte-avions-charles-de-gaulle-23-02-2001-68171_20.php Il flotte ? C'est déjà ça... » Ce mot cruel est prêté à Jacques Chirac lorsqu'il apprit que le navire amiral de la flotte française, le « Charles-de-Gaulle », avait cassé l'une de ses deux hélices dans le triangle des Bermudes. Finalement, les hélices furent usinées en .... Grande-Bretagne !

  • Posté par Lombard Fernande, jeudi 23 septembre 2021, 12:46

    nous pouvons très bien nous passer de viande de kangourou (c'est du snobisme), de mouton (ça attire les mouches) etc... les exportations agricoles australiennes représentent près de 40%, cela les fera réfléchir. En outre, et concernant les Sous-marins, que ce soit pour une raison ou une autre, on se fait toujours berner par les américains...

  • Posté par Mariscal Antoine, jeudi 23 septembre 2021, 11:24

    Et si nous, on les achetait ?

  • Posté par Guiot Philippe, vendredi 24 septembre 2021, 17:32

    oh oui et un porte-avion pour nos F-35 !

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 23 septembre 2021, 11:13

    Normal : une rupture de contrat, cela se paie.

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs