Accueil Sports Football Football belge Standard

Marc Wilmots: «Le Standard vend beaucoup et quand on vend, on ne se renforce pas»

Marc Wilmots se repose. Plus précisément, il se remet d’une rupture du tendon d’Achille. Une blessure qu’il s’est occasionnée le 5 juillet en jouant au tennis avec ses enfants. A quelques minutes du golf du Médoc, pas loin de Bordeaux, il profite de la vie. Révélé à Saint-Trond, sanctifié au Standard, l’ancien sélectionneur fédéral a tout le temps nécessaire pour disséquer la compétition belge qu’il suit de près.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Alors Marc, le tendon d’Achille, ça manquait à votre palmarès ?

« Tout à fait. Sur mon lit d’hôpital, j’ai réalisé mon état des lieux. J’en suis à ma quinzième intervention chirurgicale. C’est dire si j’ai l’entraînement. »

Etes-vous en préretraite ou simplement en stand by ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs