Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

La chronique «Vous avez de ces mots»: Demander {à ce que} ou demander {que}?

Il n’y a qu’à demander, à ce qu’il paraît. Mais la réponse n’est pas toujours simple…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Dans un précédent billet sur la concurrence des tours s’étonner que et s’étonner de ce que, j’avais préféré ne pas trop charger la barque et remettre à plus tard un commentaire sur une variation apparemment proche : demander que et demander à ce que. Trois vagues de covid m’avaient un peu fait oublier cette promesse, qu’un lecteur attentif me rappelle aujourd’hui. Avec ce commentaire : « sujet fort intrigant et déroutant ! » Démêlons donc l’intrigue, en évitant la déroute.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 16 octobre 2021, 14:16

    La grande différence est que , contrairement aux autres exemples (veiller à, faire attention à, entraîner à,...), il n'existe pas de forme "demander à" + substantif. Puisque "demander" est transitif, cela justifie la forme "demander que". Et pourtant, on ne dira pas "pense à ce que" mais "pense que" malgré que "pense à ceci" existe...

  • Posté par Dubois B., vendredi 24 septembre 2021, 17:00

    Cher Monsieur Franquard, je m'étonne de ce que vous ayez choisi le verbe "optimaliser" plutôt qu' "optimiser" en dernière phrase de cette chronique. Etait-ce pour provoquer une réaction d'un lecteur? J'en profite pour vous proposer un prochain sujet, soit de l'utilisation des anglicismes (souvent informatiques) quand les mots français qu'ils remplacent sont pourtant bien implantés et efficaces (solutionner pour résoudre, optimaliser pour optimiser, désulfuriser (qui à mon sens, contrairement aux deux premiers, est une erreur) pour désulfurer, etc.).

  • Posté par Giefvan Agathe, samedi 16 octobre 2021, 14:12

    M. Coets, je vous renvoie avec complicité au mot "morbidesse", issu de l'italien "morbidezza", qui singnifie douceur au regard ou au toucher. En opposition à "morbidité", lié à la mort (plus qu'à la maladie).

  • Posté par Coets Jean-jacques, lundi 27 septembre 2021, 22:43

    Cela me choque toujours de voir l'anglais pris pour le bouc émissaire des "malheurs" du français... "Solutionner" date de la fin du 18e siècle et n'a donc rien à voir ni avec l'anglais ni avec l'informatique mais bien avec un phénomène bien connu qui consiste à remplacer un verbe irrégulier par un verbe régulier. D'autant que "résoudre" et surtout son participe passé "résolu" ressemble beaucoup à "solve" ou "resolve", tandis que "solutionner" est dans la même lignée que "solucionar" en espagnol, catalan et portugais, toutes de fort belles langues romanes ! "Optimiser" est un calque de l'anglais "optimis/ze" mais "optimaliser" s'apparente à l'italien "ottimalizare". Tout comme "maximiser" est proche de l'anglais "maximis/ze" tandis que "maximaliser" s'en éloigne un peu. Comme pour l'Académie qui s'est fourvoyée en apparentant "distanciel" et "présenc/tiel" à l'anglais, qui ignore largement ces deux mots, il me semble que vous voyiez anguille sous roche alors que l'anglais et le français trouvent souvent des racines latines identiques mais avec une morphologie lexicale différente. A force de voir en l'anglais un ennemi, on semble oublier que ces deux langues s'enrichissent mutuellement comme pour : faire - faisable - feasible - feasibility - faisabilité... ! Pensez un instant à un mot tel que "morbide" qui nous vient du latin "morbidus =malade". En italien, il nous donne "morbido" soit "souple, doux, velouté", tandis qu'en anglais il nous donne "morbid" avec quasi le même sens qu'en français. Il faut songer à des chairs morbides "flasques, molles" comme celle d'un malade, voire d'un cadavre, pour faire le lien. Mais quelle langue, ici, se rapproche le plus du français ?! Toutes ces critiques me semblent d'une grande incohérence (inconsistency en anglais) tantôt semblant voir l'un, tantôt semblant voir l'autre mais point l'essentiel !

  • Posté par Michel Francard, vendredi 24 septembre 2021, 17:30

    Merci, Monsieur Dubois, pour votre suggestion. A propos de optimiser/optimaliser, je vous renvoie au Petit Robert: OPTIMISER Anglic. Didact. Donner à (une machine, une entreprise, une production) les meilleures conditions de fonctionnement, de rendement ; exploiter au mieux. Optimiser les ressources. ➙ maximaliser, maximiser. ▫ On dit aussi optimaliser (conjugaison 1).

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs