Accueil Culture Livres

Jeunesse: ça ne tourne pas rond chez Gazhole et Crushiform

Qui a dit que la géométrie manquait de folie ? Dans « Il était une forme », triangles et polygones sculptent un conte de fée iconique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Histoires de cœur et dessins d’équerre. C’est l’équation improbable d’Il était une forme, album qui allie la géométrie et la poésie, oui oui ! Qu’on se rassure, il n’est pas besoin de réviser ses cours sur le cosinus et l’hypoténuse pour savourer cet album tout en angles droits et traits rectilignes, où les gentes demoiselles riment avec isocèle et les damoiseaux sont taillés au biseau. Simon Montel (alias Gazhole) et Marie-Laure Crushi (alias Crushiform) ont ressorti lattes et rapporteurs de leur trousse d’écolier pour composer un conte de fée aux contours trigonométriques. Même la narration réussit subtilement à prendre la tangente.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs