Accueil La Une Économie

Marie-Dominique Simonet: «Belgocontrol doit fournir un service de qualité»

L’interruption du contrôle aérien pousse des clients à réclamer des indemnisations. La nouvelle présidente de Liege Airport exige des solutions « quitte à recourir aux contrôleurs étrangers ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Officiellement installée à la tête de l’aéroport de Liège ce lundi, Marie-Dominique Simonet (CDH) succède à José Happart (PS) qui restera néanmoins son vice-président. Ancienne ministre de l’enseignement obligatoire à la Communauté française, mais aussi ancienne directrice du port autonome de Liège, elle hérite d’une série de dossiers importants (sécurité, développements, rachat de TNT par Fedex…). «  Je vais devoir apprendre, mais généralement j’apprends vite  », précise-t-elle. Vite, notamment pour aborder les relations tendues avec l’entreprise publique fédérale de contrôle aérien, Belgocontrol. Ces derniers temps, problèmes techniques et de gestion du personnel ont impliqué l’arrêt pur et simple du contrôle aérien à Liege Airport, obligeant les compagnies aériennes à des retards ou à des reports de vols.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs