Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Derek Chauvin, l’ex-policier condamné pour le meurtre de George Floyd, fait appel

Derek Chauvin attaque en appel 14 points de sa condamnation, prononcée le 25 juin par la justice du Minnesota. Il se plaint notamment du fait que le juge n’ait pas ordonné la mise à l’isolement des jurés pendant la durée du procès.

Temps de lecture: 2 min

L’ex-policier américain Derek Chauvin a fait appel de la condamnation à 22 ans et demi de prison prononcée contre lui pour le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd en 2020, selon des documents judiciaires dévoilés jeudi.

Sa condamnation avait été accueillie par un grand soupir de soulagement dans le pays, qui craignait de s’embraser à nouveau s’il ressortait libre des audiences.

Avant Derek Chauvin, seuls une dizaine de policiers américains ont écopé de peine de prison pour des meurtres commis dans l’exercice de leurs fonctions.

Le 25 mai 2020 à Minneapolis, Derek Chauvin, un policier blanc de 44 ans, avait voulu arrêter George Floyd, soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour acheter des cigarettes. Avec trois collègues, il l’avait plaqué au sol, avant de s’agenouiller sur son cou.

Ses collègues jugés en 2022

Le policier avait maintenu sa pression pendant près de dix minutes, indifférent aux râles de George Floyd mais aussi aux supplications de passants affolés, et ce même une fois le pouls du quadragénaire devenu indétectable.

La scène, filmée et mise en ligne par une témoin, était rapidement devenue virale et avait suscité des manifestations géantes contre le racisme et les violences policières dans les Etats-Unis et le monde entier.

Derek Chauvin a toujours assuré avoir suivi les procédures en vigueur dans la police pour maîtriser un suspect récalcitrant.

Ses trois anciens collègues, Tou Thao, Alexander Kueng et Thomas Lane, doivent être jugés en mars 2022 pour «complicité de meurtre» également par la justice du Minnesota.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 24 septembre 2021, 17:39

    Les policiers qui ont provoqué la mort de Sémira Adamu en l'étouffant avec un coussin furent condamnés à 14 mois de prison avec sursis. Melle Adamu n'avait commis d'autre crime que de refuser une nième expulsion pour immigratrion clandestine. Le policier Chauvin a appliqué une technique recommandée pour immobiliser Floyd, un dangereux criminel, drogué et qui avait déjà fait de la prison pour cambriolage à main armée. A revoir la vidéo, je ne pense vraiment pas que Floyd (contrairement à Adamu) soit mort par étouffement (l'autopsie d'ailleurs ne le montra pas). Un arrêt cardiaque sur stress, diverses drogues et peut être une myocardite sur Covid-19 (Floyd était positif), est plus probable. Le procès de Chauvin s'est tenu dans une atmosphère d'émeute, attisée par les BLM et autres, et les propos de divers politiciens dont... Biden. Une bavure policière fatale est détestable et doit être punie, c'est évident. Mais il n'est pas normal qu'elle donne lieu à une condamnation à la prison à vie pour satisfaire une vindicte populaire.

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 24 septembre 2021, 10:01

    Indépendamment du fond du dossier (il est évident que la mort d'un homme suite à une intervention policière est toujours dramatique et que, dans ce cas, le climat général de racisme aux Etats-Unis doit aussi être interrogé), il a tout à fait raison de faire appel. Je peux croire beaucoup de choses (y compris - si on arrive à le prouver - que les actions de ce Monsieur aient pu être plus ou moins influencées par des motifs racistes et qu'il aurait agi différemment pour l'arrestation d'un "blanc" ???? ) mais il y a une chose qu'il est impossible de croire, c'est que la justice ait, dans ce dossier, été rendue dans la sérénité qui s'imposait. Le fait que le Président des Etats-Unis lui-même ait commenté une affaire judiciaire en cours est en lui-même extrêmement problématique. Monsieur Chauvin, aussi haïssable que ses actions aient pu être, n'a de toute évidence pas bénéficié d'un procès équitable. C'est aussi interpellant que le racisme endémique qui a cours dans son pays.

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs