Accueil

« MEMM » pas peur !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Incroyable mais vrai ! Pendant une heure, dans MEMM (Mauvais Endroit au Mauvais Moment), Alice Barraud nous parle des heures les plus sombres de sa vie en nous faisant … rire ! Mais rire, vraiment, hein ! Pas d’un petit rictus gêné ou d’un rire qui sort tout jaune pour conjurer un malaise intérieur. Non, un rire franc, décomplexé, libéré par un spectacle qui se venge de la vie par la comédie. Il y a du Buster Keaton dans ses acrobaties, lorsqu’elle joue avec les options électriques de son lit d’hôpital qui, peu à peu, prend les commandes et lui impose des contorsions spectaculaires. Il y a du stand-up dans son entrée sur scène quand elle raconte avoir eu d’abord l’idée (du plus mauvais goût) de débarquer sur scène dans un concert de pétards, histoire de bien planter le décor de cette fameuse soirée, où elle s’est fait tirer dessus. Tout n’est pas drôle bien sûr – la douleur physique, l’acceptation d’un bras cassé à vie, la dépression – mais la voltigeuse parvient à rendre léger chaque phase de sa reconstruction.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs