Accueil Société Régions Bruxelles

Wallonie, Bruxelles… tout savoir sur le Covid Safe Ticket

En Wallonie, comme à Bruxelles, le Covid Safe Ticket entrera en application dans quelques jours. Bruxelles ouvrira la voie, la Wallonie suivra de près. Voici toutes les informations à avoir en tête.

Temps de lecture: 4 min

Le gouvernement wallon a décidé, jeudi, d’étendre l’utilisation du Covid Safe Ticket (CST) dès la mi-octobre à l’ensemble de la Région wallonne pour tous les citoyens de plus de 16 ans.

En Wallonie

Où ?

Ce pass sanitaire sera obligatoire pour accéder, entre autres, à l’horeca, aux discothèques, à l’événementiel et aux maisons de repos et de soins. Il n’est pour l’instant pas prévu que le CST soit demandé dans les écoles, les transports en commun ou les centres commerciaux. C’est également le cas pour les hôtels qui sont épargnés pour le moment excepté s’ils proposent des services concernés par le CST, comme ceux cités ci-dessus.

Quand ?

Il entrera en vigueur dès que la loi sera votée dans une vingtaine de jours, a expliqué Elio Di Rupo. Soit mi-octobre, et ce jusqu’au 31 décembre sauf si la situation sanitaire s’améliore.

Les moins de 16 ans ne seront pas concernés par cette mesure sauf dans les maisons de repos et de soins où un CST sera exigé à partir de 12 ans. Quant au masque, il ne sera plus obligatoire dans les lieux contrôlés par le CST.

Comment ?

Dans tous les lieux où le CST est imposé, il n’est plus nécessaire de porter le masque ou de respecter les distances sociales. Les bourgmestres sont chargés de contrôler que le pass est demandé dans les événements. Dans les autres lieux, il faudra définir un responsable chargé de contrôler.

Pourquoi ?

La remontée en flèche des contaminations à l’échelle de la Région et le retour des malades du coronavirus dans les hôpitaux liégeois semblent avoir convaincu les autorités à changer d’avis concernant la mise en place du CST en Wallonie. En effet, à la fin de l’été, la Wallonie ne jugeait pas nécessaire son utilisation. Une décision qui a depuis changé étant donné le renforcement de l’épidémie surtout en province de Liège ces derniers jours.

Le cas particulier de Liège

La lenteur du gouvernement wallon a obligé Liège, qui connaît une recrudescence des contaminations, à prendre des décisions applicables dès maintenant et pas à la mi-octobre comme le reste de la Wallonie. Le CST est devenu obligatoire pour tous les événements publics et privés depuis jeudi, peu importe le nombre de participants, avec une exception pour les fêtes dansantes comme les mariages. Cette exception tombe dès le lundi 27 septembre.

Les restaurants doivent par ailleurs de nouveau respecter les anciennes règles de distanciations des tables etc., à part s’ils mettent en place le CST. Sauf qu’ils n’ont pas le droit de demander un CST puisque le cadre légal au niveau wallon n’existe pas… L’arrêté qui détaille toutes les mesures prend fin le 30 septembre, mais il paraît peu probable qu’il ne soit pas renouvelé jusqu’à ce que le décret wallon soit voté, a priori mi-octobre.

A Bruxelles

Le Soir a pu consulter le projet d’ordonnance qui devrait être voté la semaine prochaine au parlement bruxellois. Elle confirme que le CST sera utilisé à partir du 1er octobre à Bruxelles.

A partir de 16 ans, tout le monde devra montrer son pass dans les restaurants et cafés (sauf pour les consommations en terrasse), les salles de sport, les salles de fêtes et de congrès, ainsi que les lieux culturels ou encore les boîtes de nuit. Pour rappel, une vaccination complète, un certificat de rétablissement datant d’il y a moins de six mois ou un test négatif permettent d’entrer dans tous ces lieux. Vous pouvez demander une version papier du pass sanitaire ou télécharger l’application CovidSafeBe sur votre téléphone.

Dans les lieux « à risques » comme les hôpitaux ou les maisons de repos ainsi que dans les événements de masse, le CST sera obligatoire dès 12 ans. Dès que le nombre d’invités ou que la capacité théorique du lieu concerné dépasse 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur, on parle d’événement de masse.

Une fois entré en vigueur, le CST s’appliquera pour une période de trois mois soit jusqu’au 31 décembre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Martin Buysse, samedi 25 septembre 2021, 0:15

    La honte

  • Posté par Peeters PCR, vendredi 24 septembre 2021, 22:28

    Un peu de pharmacovigilance sur les vaccins miracles ARNm covid-19 phase 3: Décès 14 846 personnes Mise en jeu du pronostic vital 20 776 personnes, Invalidité ou incapacité 40 300 personnes, Anomalies congénitales 358 personnes , Hospitalisation 67 234 personnes , Médicalement significatif 83 963 personnes, Cas Graves 427 477 personnes , Cas Non graves 525 870 personnes et voici le lien de Eudravigilance: https://www.data-like.com/

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 25 septembre 2021, 12:50

    Gnagnagni et gnagnagna, M. Pe(e)ters.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 24 septembre 2021, 23:29

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters continue son oeuvre d'intox, telle est sa mission. Ici encore avec sa rengaine favorite, les vaccins seraient dangereux et tatti et tattata. Rappelons qu'il y a quelques jours le croisé de mauvaise foi se référait à ITV, source très sérieuse qui nous démontrerait que la terre est plate. Trop honteux de ces sources, aujourd'hui il l'omet, nous faisant croire que ses propos proviendrait de la source officielle qu'il cite, or c'est faux. Comme d'hab' avec ce croisé de mauvaise foi, toujours le même air, tiens au fait tu le connais cet air là: < Écoute les orgues Elles jouent pour toi Il est terrible cet air là J'espère que tu aimes C'est assez beau non C'est le requiem pour un con Je l'ai composé spécialement pour toi A ta mémoire de scélérat C'est un joli thème Tu ne trouves pas Semblable à toi même Pauvre con Voici les orgues Qui remettent ça Faut qu't'apprennes par cœur cet air là Que tu n'aies pas même Une hésitation Sur le requiem pour un con Quoi tu me regardes Tu n'apprécies pas Mais qu'est-ce qu'y a là dedans Qui t'plaît pas Pour moi c'est idem Que ça t'plaise ou non J'te l'rejoue quand même Pauvre con Écoute les orgues Elles jouent pour toi Il est terrible cet air là J'espère que tu aimes C'est assez beau non C'est le requiem pour un con Je l'ai composé spécialement pour toi A ta mémoire de scélérat Sur ta figure blême Aux murs des prisons J'inscrirai moi-même : "Pauvre con">

  • Posté par Esquenet Alexandre, vendredi 24 septembre 2021, 22:43

    Le vaccin a même transformé des personnes en carottes...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs