Accueil Sports Cyclisme Route

Wout van Aert: «Je ne dois avoir peur de personne»

Grandissime favori d’un championnat du monde qu’il court à domicile, Wout van Aert assume avec une coolitude désarmante la pression de son statut. Il entend bien profiter de l’alignement des planètes, quitte à en secouer l’une ou l’autre au besoin, pour prendre la succession irisée de Julian Alaphilippe, ce dimanche à Louvain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Dimanche, il va sur ses épaules condenser l’attention comme le paratonnerre attitre la foudre quand craque l’orage. Il n’en fait du reste aucun secret, Wout van Aert s’impose en unique favori d’un Mondial qui se pédale sur son sol, s’écrit dans la saveur des classiques, transcandé par la folie d’un public fanatique. Le biotope parfait pour permettre au Belge d’accrocher le Graal, d’enfin traduire dans les couleurs de l’arc-en-ciel cette génuflexion qu’il impose au peloton depuis des années. Vice-champion du monde en titre, à Imola, le médaillé d’argent des Jeux de Tokyo ressent forcément toute la pression inhérente à pareil statut. Mais, il l’assure, elle est positive. Plus encore, elle le pousse au sublime. À Malines, où l’équipe belge a posé ses roues le temps d’un gros week-end, l’unique leader de la sélection nationale s’est livré, une dernière fois, avant la grand-messe. Avant, aussi, de retrouver sa bulle, terme de circonstance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs