Accueil Économie Entreprises

Coronavirus: à une semaine de sa réouverture, la nuit reste dans le brouillard

Les professionnels de la fête attendent un protocole qui risque de ne pas arriver à temps pour le 1er octobre. Ils font part de leur colère et de leur désarroi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Ce n’est pas un scoop, puisqu’on le sait depuis le Comité de concertation (Codeco) du 20 août : les boîtes de nuit pourront rouvrir vendredi prochain (le 1er octobre). Et pourtant, à une poignée de jours de cette relance des pistes de dance, leurs exploitants ne disposent toujours pas, à l’heure d’écrire ces lignes, du protocole fixant les règles de cette reprise après un an et demi de fermeture. Ce document devait pourtant voir le jour le 10 septembre, date butoir repoussée au 17 septembre, jour de nouveau Codeco. Il en est sorti que les clubs du royaume rouvriront leurs portes avec un Covid Safe Ticket (CST) et à condition d’« assurer une qualité de l’air et une ventilation suffisantes, en respectant les protocoles renforcés ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dedecker Nicolas, samedi 25 septembre 2021, 22:00

    Réouvrir ? Dès le moment où ils ont accepté le pass de la honte ils étaient condamnés… leurs boîtes seront à moitié vides tant que le pass sera demandé. Boycott de tous les établissements qui réclament le pass de la honte!

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 26 septembre 2021, 15:56

    Oh! Revoilà le bobo proto-anarchiste de la place Flagey! Révolution, camarade Dedecker!

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs