Accueil Sports Cyclisme Route

Alaphilippe: «Van Aert n’est pas l’unique favori des Mondiaux»

Pas question de malédiction pour Julian Alaphilippe : le Français a vécu une formidable année et n’entend pas s’arrêter là.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La malédiction du maillot arc-en-ciel est une expression née après le décès tragique de notre compatriote Jean-Pierre Monseré, renversé par une voiture en 1971 lors d’une kermesse à Retie. Ce drame n’était évidemment en rien lié au fait que le Flamand portait la tunique irisée mais, depuis, chaque désillusion liée à ce maillot est disséquée sur base de ce dramatique accident.

Julian Alaphilippe, qui s’intéresse depuis toujours à l’histoire de son sport, avait brièvement évoqué cette « maudite légende », en début de saison, mais force est de constater que le Français a magistralement exploité son maillot, sans en faire des tonnes, mais en ciblant ses objectifs, dont le principal, le premier maillot jaune du Tour conquis après un numéro à Landerneau. Vendredi soir, dans la retraite d’un hôtel à Wavre où loge l’équipe de France, le Montluçonnais a, au contraire, mis en relief son année inoubliable en arc-en-ciel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs