Accueil Monde Union européenne

Union européenne: cinq Etats membres appellent à une juste répartition des flux migratoires

L’Espagne, l’Italie, Chypre, Malte et la Grèce (MED5) se sont entendus pour «réclamer à l’Union européenne que la politique migratoire commune soit basée sur une répartition équitable des responsabilités entre États membres».

Temps de lecture: 2 min

Cinq pays méditerranéens ont appelé samedi à une répartition «équitable» et «obligatoire» des responsabilités au sein de l’Union européenne face aux flux migratoires, lors d’une réunion à Malaga, dans le sud de l’Espagne.

L’Espagne, l’Italie, Chypre, Malte et la Grèce (MED5) se sont entendus pour «réclamer à l’Union européenne que la politique migratoire commune soit basée sur une répartition équitable des responsabilités entre États membres».

Cela passera par la mise en place d’un «mécanisme prévisible et obligatoire de relocalisation pour les États qui doivent faire face aux arrivées (...) en raison de leur situation géographique», souligne le communiqué commun diffusé par l’Espagne, hôte de la réunion.

La Pologne, la Hongrie et la République tchèque, par exemple, ont refusé d’accueillir des migrants lors de la vague de 2015 provoquée en grande partie par la guerre en Syrie.

«Notre voix et notre vision doivent non seulement être prises en compte, mais devenir centrales dans la politique européenne», a déclaré à la presse le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les départs de migrants, les interceptions et les arrivées en Méditerranée centrale sont en augmentation cette année.

1.113 personnes mortes en Méditerranée au premier semestre 2021

Au moins 1.113 personnes sont mortes en Méditerranée au cours du premier semestre 2021 en tentant de gagner l’Europe, selon l’OIM dont le rapport 2020 estimait à 17.000 le nombre de décès liés à ces traversées clandestines entre 2014 et 2018.

SOS Méditerranée assure de son côté avoir secouru plus de 34.000 personnes depuis février 2016, d’abord avec l’Aquarius, puis avec l’Ocean Viking.

À lire aussi Grand format - Sauvetages en Méditerranée: 40 jours à bord du bateau de MSF

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par collin liliane, dimanche 26 septembre 2021, 14:12

    Face au flux migratoire, la seule répartition correcte est le renvoi immédiat. Les pays occidentaux ne peuvent continuer à assumer la surnatalité et l'incurie des pays de départ.

  • Posté par Raurif Michel, dimanche 26 septembre 2021, 9:13

    Aucune répartition des immigrés, Tous, sans exception, retour au pays !!!

  • Posté par Lombard Fernande, samedi 25 septembre 2021, 23:02

    "... La Pologne, la Hongrie et la Tchèquie, ont refusé d’accueillir des migrants lors de la vague de 2015 provoquée en grande partie par la guerre en Syrie...." . . . . Je ne suis pas certain qu'il s'agissait d'une guerre, mais plus simplement d'une attaque programmée par Washington et il faudra alors vérifier si ces trois pays faisaient parties de l'OTAN... Peut-être ont-ils tout simplement été enrôlé de force à la suite du Pentagone...

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs