Accueil Société

Van Quickenborne veut une sanction immédiate pour les vols de vélos

Le ministre de la Justice lance un signal fort aux voleurs de vélos, qui aujourd’hui échappent le plus souvent aux poursuites. Une amende forfaitaire de 250 euros sera appliquée dès janvier 2022. Avec perception immédiate.

Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Les vols de vélos, qui se multiplient en Belgique à un rythme effréné, ont de quoi irriter les propriétaires de bécanes souvent électriques et représentant dans bien des cas un investissement conséquent. Cela devrait changer dès le début 2022 avec une nouvelle amende à perception immédiate.

« Faute de moyens et de temps, la justice n’intervient pas systématiquement contre cette forme de délinquance », explique-t-on au cabinet du ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), « car ils sont déjà débordés par d’autres formes de criminalité plus grave. De là, un sentiment d’impunité chez les auteurs des infractions, qui ont le plus souvent l’occasion de s’en tirer à bon compte ».

En moyenne, 230 vols chaque jour

Cependant, les compteurs s’affolent. Selon les chiffres fournis par le cabinet de la Justice, on estime à environ 230 le nombre de vélos volés quotidiennement. Dans deux cas sur trois, les citoyens ne déclarent pas le vol « car ils ont l’impression qu’aucune suite n’y sera donnée », explique-t-on chez Vincent Van Quickenborne. Malgré tout, ce ne sont pas moins de 30.000 procès-verbaux qui sont dressés chaque année par la police.

Pour mettre fin à cette impunité quasiment implicite, le ministre a décidé d’une politique de réaction immédiate en donnant à la police les outils nécessaires pour montrer que cette forme grandissante de criminalité serait également combattue. A partir du 1er janvier 2022, la police sera en mesure d’appliquer une amende forfaitaire de 250 euros à tout voleur de vélo intercepté, lit-on dans un communiqué publié le 26 septembre. Avec, bien entendu, restitution du vélo à son propriétaire. L’auteur du vol devra également rembourser intégralement les éventuels dégâts constatés sur le vélo ou son système antivol.

Procédures allégées et paiement immédiat

Le paiement pourra se faire par virement ou par Bancontact, grâce à l’utilisation d’un code QR, un système numérique déjà utilisé pour le paiement d’amendes routières. La nouvelle mesure doit permettre de sanctionner les vols sans pour autant surcharger la police et la justice. En effet, à l’heure actuelle, un voleur pris en flagrant délit doit être interrogé, éventuellement en présence de son avocat, avant que le ministère public n’entame d’éventuelles poursuites. Dès le début 2022, ces procédures gourmandes en temps et en ressources seront donc drastiquement amendées.

Le cabinet de la Justice précise cependant que les récidivistes et les bandes organisées ne seront pas concernées par la transaction immédiate. Ils seront poursuivis par le parquet et comparaîtront devant un juge en raison de la gravité des faits. Techniquement, « la décision du ministre Van Quickenborne fait l’objet d’une circulaire du Collège des procureurs généraux », précise Edward Landtsheere, le porte-parole du ministre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 29 septembre 2021, 11:52

    Encore une mesure de notre ministre Van Quick. ... juste pour plaire à ses amis "Groen-Ecolo-vélos" ... plutôt que de pourchasser le "petit Moustapha" qui violente les vieilles en leur piquant leurs sacs à la tire !

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 27 septembre 2021, 22:52

    Quand est-ce que ce ministre V.Quickenborne arrêtera de détourner nos (maigres) moyens judiciaires pour des futilités idéologiques ... plutôt que de rattraper "l’arriéré judiciaires" dans le pays ?

  • Posté par dams jean-marie, lundi 27 septembre 2021, 9:03

    Pourquoi toujours des amendes , pourquoi la récidive à vie ? De manière générale on préfère vendre des systèmes d'alarme que de punir les voleurs . Les poltrons de juges annihilent le travail dangereux des policiers perdus dans les procédures de leurs bottins téléphoniques. La honte car les préjudiciés sont toujours doublement victimes !! Il faut impérativement remettre l'ordre au premier plan : tolérance zéro !

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 27 septembre 2021, 8:54

    Oui ils ont peur ,la plupart des voleurs seront insolvables

  • Posté par Druide David, lundi 27 septembre 2021, 0:08

    Oulala les voleurs de vélos tremblent....

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko