Accueil Économie Entreprises

Fermeture de deux sites D’Ieteren: 103 emplois sont menacés

La direction du groupe précise aussi qu’elle avait « très clairement informé » le personnel que le rejet de l’alignement partiel des conditions d’emploi au marché pouvait mener à une intention de fermeture des deux sites structurellement déficitaires.

Temps de lecture: 2 min

D’Ieteren a annoncé, lundi, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, son intention de fermer le D’Ieteren Center Mail à Ixelles et la carrosserie Wondercar située à Drogenbos. Cette intention pourrait affecter 103 emplois sur un effectif total de 386 dans l’ensemble des D’Ieteren Centers. La fermeture de ces sites est prévue pour le 31 décembre. La phase d’information et de consultation liée à la loi Renault et à législation en matière d’intention de fermeture de divisions d’entreprise a débuté.

Le 9 juin dernier, la direction avait entamé des négociations avec la délégation syndicale afin d’aligner partiellement les conditions d’emploi à celles du marché, pour amener l’activité des D’Ieteren Centers à la rentabilité et préserver au maximum l’emploi. « Au terme de quatre mois de discussions et d’un référendum tenu le 22 septembre dernier rejetant la proposition de la direction, celle-ci doit envisager de fermer ses deux sites structurellement déficitaires », explique la direction.

La direction du groupe précise aussi qu’elle avait « très clairement informé » le personnel que le rejet de l’alignement partiel des conditions d’emploi au marché pouvait mener à une intention de fermeture des deux sites structurellement déficitaires.

« Le projet visant à mettre les D’Ieteren Centers sur le chemin de la rentabilité est vital pour poursuivre les investissements nécessaires face aux défis qui nous attendent du fait notamment de l’électrification des véhicules, la baisse des kilomètres parcourus ou encore les nombreuses restrictions à l’usage de la voiture imposées à Bruxelles », explique Didier Fenix, CEO des D’Ieteren Centers. « Notre intention de fermeture des deux sites structurellement déficitaires découle de l’impossibilité de négocier avec la délégation syndicale. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 27 septembre 2021, 17:58

    Les exigences syndicales tuent notre économie et donc l'emploi.

  • Posté par Patrick Schroeven, lundi 27 septembre 2021, 21:39

    Il faut nuancer, sans exigences syndicales vous n’auriez pas tous les avantages sociaux dont vous bénéficiez aujourd'hui. C’est la voracité de quelques uns qui tue notre économie ainsi que le manque de réflexion de tous les autres ...

  • Posté par Raurif Michel, lundi 27 septembre 2021, 13:56

    Votez écolos rigolos, garantie de chômage, de perte d'emploi, de circulation réduite à néant, mais attention toujours à 30 kmh dans Bruxelles !!!! Ils sont les fossoyeurs de l'emploi dans le pays !!! Les Verts, à radier de la terre !

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 27 septembre 2021, 13:38

    N'ont qu'à importer et vendre des vélos puisqu'il paraît que leur nombre atteint des "chiffres fous" ... Avec ça, ça va d'aller ...

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 27 septembre 2021, 12:54

    Il y a plusieurs années, avant la tricherie de VW, j'ai roulé en VW, je me suis rendu pour un entretien chez d'Ieteren Mail, j'y ai subi leur arrogance et leur prix . Lorsque le moment est venu du remplacement de mon auto, j'ai acheté autre chose qu'une voiture de d'Ieteren. C'est vraiment dommage pour les travailleurs et les familles de ces travailleurs, mais apparemment d'Ieteren n'était pas rentable, peut-être était-ce du à l'esprit d'entreprise qui y régnait?

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs