Accueil Belgique Politique

Coronavirus: le pass sanitaire ne sera pas voté à Bruxelles cette semaine

Les avis du Conseil d’Etat et de l’Autorité de protection des données (APD) ne sont pas parvenus dans les temps. On estime désormais que le Covid Safe Ticket ne sera pas obligatoire dans la capitale avant la mi-octobre.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

C’était dans l’air mais on nous le confirme au gouvernement bruxellois : le texte encadrant la mise en place du Covid Safe Ticket à Bruxelles ne sera pas voté cette semaine. Il n’y aura donc pas de cadre légal validé par les députés bruxellois d’ici à vendredi.

Le 1er octobre devait pourtant marquer la date officielle du lancement du pass sanitaire dans les restaurants, cafés, salles de sport et lieux culturels de la capitale. L’ambition politique a toutefois été retardée par le parcours législatif propre à chaque ordonnance. Deux avis étaient attendus, l’un de l’Autorité de protection de données (APB) mais il n’arrivera que mercredi, l’autre du Conseil d’État. À la décharge des deux institutions, le délai pour rendre leur avis était très court.

Le 8 octobre ? Ou plus tard ?

Au cabinet de Rachid Madrane (PS), président du parlement bruxellois, on nous confirme donc qu’on ne votera cette semaine à Bruxelles que sur l’accord interfédéral et pas sur l’ordonnance bruxelloise. Pour ceux qui suivent toujours, les entités fédérées ont négocié fin août-début septembre un cadre global encadrant l’utilisation du CST à l’échelle du pays. Il fallait ensuite que chaque Région rédige son propre texte afin de délimiter son champ d’application sur son territoire ou encore les sanctions pour ceux qui ne respecteront pas les règles.

Ce deuxième texte ne sera donc pas voté cette semaine au parlement bruxellois. Tout indique donc un report du pass sanitaire au vendredi 8 octobre minimum. Mais cela n’est même pas certain car la volonté, nous dit-on chez Rudi Vevoort (PS), est désormais de s’entendre avec la Flandre et la Wallonie qui travaillent aussi à la mise en place du CST dans leur Région.

Du côté du ministre de la Santé, Alain Maron (Ecolo), on parle du 15 octobre comme date d’entrée en vigueur de l’ordonnance et donc des sanctions. Cela n’empêche pas d’ici cette date de demander le CST à certains endroits (sans que des sanctions soient possibles) dès le 1er octobre. Lesquels ? Mystère.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Peek Frederic, lundi 27 septembre 2021, 17:10

    Comme toujours Bruxelles dirigée par des incapables

  • Posté par Gheys Patrick, lundi 27 septembre 2021, 17:07

    Ecolo gère ... comme la politique des panneaux solaires. Incompétence, quand tu nous tiens !

  • Posté par collin liliane, lundi 27 septembre 2021, 16:10

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? :-)

  • Posté par Remy Edmond, lundi 27 septembre 2021, 14:05

    Toujours des tergiversations interminables et une guerre de retard chez nous ... voyez la France et son Pass sanitaire dont le contrôle prend 3 secondes par personne dans l'horeca : 5ème semaine de diminution et de plus en plus de départements verts ...

  • Posté par GUALANCOL Stéphane, lundi 27 septembre 2021, 15:09

    En France les chiffres ont baissé avant la mise en œuvre du pass. pour la Belgique qu'ils se dépêchent car les indicateurs baissent cela serait dommage de ne pas dire que c'est grâce au pass.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs