Accueil Économie

Procès LuxLeaks: 18 mois de prison avec sursis requis contre les lanceurs d’alerte

Une amende est également requise contre le journaliste. Le jugement, quant à lui, ne devrait être rendu que dans la deuxième moitié du mois de juin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une même peine de 18 mois de prison avec sursis a été requise ce mardi au procès des LuxLeaks à l’encontre d’Antoine Deltour et de Raphaël Halet, anciens employés du cabinet d’audit PwC accusés d’avoir fait fuiter des milliers de documents confidentiels sur les pratiques fiscales de multinationales établies au Luxembourg.

A l’encontre du journaliste Edouard Perrin, également de nationalité française, accusé d’avoir relayé ces fuites, le procureur a demandé qu’une amende soit infligée par le tribunal luxembourgeois jugeant l’affaire depuis le 26 avril. Le jugement devait ensuite être mis en délibéré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Gérard VIGNERON, mardi 10 mai 2016, 13:59

    En 1 mot : c'est scandaleux; le genre de jugement par lequel l' EU et ses lois ne fait plus rêver ses citoyens!

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs