Accueil Culture Scènes

«Loco»: Natacha Belova et Tita Iacobelli, à la folie!

Après le succès de « Tchaïka », les créatrices s’aventurent une nouvelle fois aux confins de la démence dans « Loco ». Ovationnée au Festival mondial de la marionnette de Charleville-Mézières, la pièce débarque à Bruxelles et Louvain-la-Neuve.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ovation debout. Pluie de vivats. Tsunami d’applaudissements. Ce week-end, à Charleville-Mézières, la première de Loco (« fou » en espagnol) a reçu un accueil à l’image de son titre : du délire ! Créée au Festival mondial de la marionnette, avant une tournée imminente en Belgique, la nouvelle création de Natacha Belova et Tita Iacobelli prend son envol sous les meilleurs augures. Après avoir déjà arpenté les abîmes de la folie dans Tchaïka (meilleur seul en scène aux Prix Maeterlinck en 2019), pièce inspirée de La Mouette de Tchékhov pour explorer les gouffres vertigineux de la vieillesse et du théâtre, les deux créatrices s’aventurent à nouveau à la lisière de la démence avec Loco, inspiré de Nicolaï Gogol et de son Journal d’un fou

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs