Accueil Belgique Politique

Inondations: la Flandre propose un prêt à la Wallonie, qui reste perplexe

Le ministre-président flamand est prêt à accorder un prêt ou une garantie pour soutenir la Wallonie après les inondations. Côté wallon, on se dit prêt à examiner l’offre, même si l’on est perplexe face à cette initiative de nature « bancaire ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

La Déclaration de septembre, ce discours de rentrée du ministre-président flamand, est toujours vue avec une certaine méfiance côté francophone, parce qu’elle fut parfois le théâtre de surenchères communautaires. Mais cette année, Jan Jambon a surpris, par une petite phrase de son allocution. « Des milliers de gens ont été frappés par des conditions météorologiques extrêmes. Ici et maintenant, je fais une offre au gouvernement wallon d’entamer une discussion pour voir si nous pouvons aider la Wallonie via l’octroi d’un prêt ou d’une garantie. » Les dirigeants de la Région wallonne ont appris cette offre par la presse, et ont mis un peu de temps à réagir, manifestement surpris.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 29 septembre 2021, 11:53

    la Flandre est peut-être une société prospère mais mon petit doigt me dit qu'elle est aussi beaucoup plus violente...

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 29 septembre 2021, 7:10

    Non merci, trop gentil... attention au retour de manivelle, "Emprunter coûte aussi de l'argent" - Ceci dit, un grand Bedankt aux citoyens Flamands qui ont eux vraiment montré sur le terrain et gratuitement leur réelle compassion, ceci sans arrière pensée!

  • Posté par Odile Baeyens, mardi 28 septembre 2021, 14:03

    Et si on se retroussait les manches pour relever la Wallonie et retrouver notre fierté ?

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 28 septembre 2021, 11:05

    C'est sans fin cette dépendance. Stop. Les actifs vont crouler sous les dettes faites pour accorder des largesses. Au lieu d'avoir des projets concrets, le sud proposent de l'argent que les actifs vont payer et au fédéral, ce seront après des restrictions de toutes les sortes aux dépens de tous.

  • Posté par Surmont Willy, mardi 28 septembre 2021, 8:58

    Quel être sensé donnerait sa confiance à la nva, car ce qui sous-tend dans cette proposition n'est ni plus ni moins qu'un piège en vue d'obtenir satisfaction quant aux exigences "deweveriennes" en matière de "confédéralisme" (qui n'est jamais qu'un séparatisme subliminal) ! Ou alors, que l'on rende public l'ensemble des conditions liées à un éventuel accord, afin que l'on sache les tenants et les aboutissants de ce prêt. Je sais que le flamand peut être généreux, et c'est tout à son honneur, mais je sais aussi que quand cette générosité est dictée par le politique, tout est à craindre! Rappelons-nous ce proverbe bien du nord de notre Pays: "Stille waters diepe gronden!"

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs