Accueil Économie Génération

Précarité: ces aides sociales qui échappent à de nombreux étudiants

Au lendemain d’une enquête menée par l’ULB, la précarité étudiante revient sur la table. De quoi donner à la FEF du grain à moudre pour réclamer des « mesures structurelles ambitieuses ». La ministre de l’Enseignement supérieur rappelle les aides existantes. En face, les étudiants restent peu informés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Deux étudiants sur cinq déclarent rencontrer des fins de mois difficiles, voire très difficiles. C’est la conclusion d’une étude menée par l’Observatoire de la vie étudiante de l’ULB auprès de 4.300 membres de sa communauté fin 2020. Si les particularités socio-économiques inhérentes à la capitale limitent la généralisation des résultats, ces derniers n’en restent pas moins préoccupants quand on sait que 65 % des étudiants en situation financière difficile ou très difficile ont redoublé au moins une fois contre 32,2 % pour les autres.

Tout aussi interpellant : seuls 17,9 % des étudiants ayant des fins de mois très difficiles bénéficient d’une aide sociale. Près de 38 % des étudiants ne savent pas s’ils remplissent les conditions et 20,5 % pensent qu’ils auraient pu en bénéficier mais n’en ont pas fait la demande. Les raisons ? Lourdeurs des démarches administratives, manque d’informations, syndrome de l’imposteur, etc.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 30 septembre 2021, 1:17

    Hmm, si à cet âge là et avec ce genre d'études ils ne sont pas à même de bien se renseigner...(oui, c'est compliqué l'Administration, mais bon...)...j'ai des doutes quant à leur motivation. Par contre, pour les baptemes d'étudiants, ils sont très à la pointe...

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 28 septembre 2021, 9:11

    Aides sociales,on n a plus que ce mot à la bouche

  • Posté par Wathelet Michel, mardi 28 septembre 2021, 7:01

    Ce ne sont pas que les étudiants qui ont des problèmes avec l’administration des aides, " Les raisons ? Lourdeurs des démarches administratives, manque d’informations, syndrome de l’imposteur, etc." j'aide une dame âgée atteinte d'un cancer en phase III, pour obtenir une aide du CPAS du point de vue financier, la niveau de sa pension légale étant beaucoup trop basse, les documents du CPAS il faut avoir fait HEC , pas de passage d'une assistante sociale etc... sur neuf mois de soins - chimio facture mutuelle un peu plus de 30.000 euros facture patientes 3200 euros avec une pension de 1300 euros, la dame n’a plus qu'à se laisser mourir. Heureusement elle ne doit pas subir d'opérations, ce qui aurait été impossible à financer dans sa situation financière.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 28 septembre 2021, 9:14

    Ne vous en faites pas une grosse partie de la population sait très bien ce qu il faut remplir comme documents, ils sont bien conseillés eux ,il n y a qu à voir les files devant les CPAS et les noms sur les sonnettes des logements sociaux, ceux qui crieront une fois de plus au racisme n ont pas été voir de leurs propres yeux

Aussi en Génération

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs