Accueil Société

Imbroglio sur le Covid Safe Ticket: voici où il sera appliqué dès vendredi

Le Covid Safe Ticket est la preuve d’une vaccination complète, d’un test PCR négatif récent ou un certificat de rétablissement.

Temps de lecture: 2 min

La seule vraie nouveauté au 1er octobre concerne les boîtes de nuit qui pourront rouvrir avec l’utilisation du Covid Safe Ticket (CST). Il s’agit d’une décision réglée au niveau fédéral, qui s’applique à l’ensemble du pays.

Par contre, faute de cadre légal au niveau régional, les bars dansants n’auront théoriquement pas le droit de demander un Covid Safe Ticket à l’entrée dans la capitale (ni à Liège suite à une décision du gouverneur la semaine dernière). Selon nos informations, un nouvel arrêté devrait prolonger les mesures actuelles (huit par tables, pas de danse…) jusqu’à la mise en place du pass à Bruxelles. Il n’y aura simplement plus d’heure de fermeture imposée à 1 heure.

Les événements

Dès le 1er octobre, les organisateurs d’événements en intérieur rassemblant 500 personnes ou plus et d’événements en extérieur rassemblant 750 personnes ou plus pourront aussi utiliser le Covid Safe Ticket.

Le respect du port du masque et de la distanciation sociale ne sont plus obligatoires lors de ces événements. Les organisateurs doivent toutefois en demander l’autorisation aux autorités locales.

Ce qui changera à la mi-octobre

Une fois que les textes seront votés, Wallons comme Bruxellois, à partir de 16 ans, devront montrer leur pass dans les restaurants et cafés (sauf s’ils consomment en terrasse et que les anciennes règles de l’horeca s’appliquent comme le mètre cinquante entre les tables), les salles de sport, les salles de fêtes et de congrès, ainsi que les lieux culturels.

Dans les lieux « à risques » comme les hôpitaux ou les maisons de repos ainsi que dans les événements de masse, le CST sera obligatoire dès 12 ans. Dès que le nombre d’invités ou que la capacité théorique du lieu concerné dépasse 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur, on parle d’événement de masse.

Et le masque ?

Le port du masque par les plus de 12 ans ne restera plus obligatoire que dans les transports en commun, les gares et les aéroports, les établissements de soins, les professions de contact et lors d’événements rassemblant plus de 500 personnes à l’intérieur. Il pourra donc être enlevé, notamment dans l’horeca. A Bruxelles toutefois, les règles actuelles continueront à être en vigueur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko