Accueil Société

Le commissaire corona: «Avec les boîtes de nuit, je veux une dynamique positive, pas un Etat intransigeant»

Pedro Facon confirme que les pistes de danse rouvriront vendredi sans protocole. Reste toutefois cette contrainte, outre le pass sanitaire : un engagement sur la qualité de l’air. Mais sans obligation immédiate.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Quel imbroglio politico-institutionnel ! Les boîtes de nuit, qui rouvriront ce vendredi 1er octobre, ne recevront pas de consignes sanitaires à suivre sous forme d’un protocole, document qu’elles attendaient pourtant depuis des semaines. C’est Pedro Facon en personne qui l’a confirmé au Soir ce lundi après-midi lors d’un long entretien dans ses bureaux tout neufs de la rue de la Loi. Le haut fonctionnaire chargé de conseiller le gouvernement fédéral pour sortir de la tempête du covid le confirme à demi-mot : la Flandre ne veut pas de ce protocole élaboré avec le secteur et validé par le cabinet de Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre de Economie par celui de David Clarinval (MR), en charge des Classes moyennes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs