Accueil Opinions Éditos

Aujourd’hui peut-être, ou alors demain…

Les Wallons qui ont démarré plus tard, seront-ils prêts pour mi-octobre ? Pas sûr du tout.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Procession d’Echternach ou chemin de croix ? La gestion de la pandémie aura en tout cas tout eu depuis le début, du parcours du combattant et d’une très longue épreuve de patience. La nouvelle est tombée ce lundi, mais on le pressentait déjà depuis quelques jours : il n’y aura pas de CST – Covid Safe Ticket – étendu dès ce premier octobre à Bruxelles. De quoi s’arracher les cheveux pour des théâtres et salles de spectacle qui avaient déjà prévenu leurs spectateurs par mail de l’application de nouvelles réglementations, ou pour les restaurateurs dans le flou depuis plusieurs jours alors qu’ils devaient mettre en place les procédures de contrôle de leurs clients.

Rendez-vous le 15 octobre ? C’est la date qui est désormais annoncée, mais il serait sans doute plus sage de ne plus promettre que ce qu’on est certain de tenir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par THIBAUT Eric, mardi 28 septembre 2021, 18:27

    Marre de cette soi-disant cission entre Belges. politiciens diviseurs au lieu d'être unificateurs, politiciens au lieu d' "hommes politques", je fatigue, là. Tiens-moi le bulletin de vote, j'ai mal au poignet...

  • Posté par Surmont Willy, mardi 28 septembre 2021, 19:55

    Parfaitement, d'accord à 200% avec vous!

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 28 septembre 2021, 17:12

    Les contaminations et les hospitalisations baissent depuis 15 jours en Wallonie, qu'en sera t-il le 15 octobre ? Rappelons que Macron a imposé le "passe sans Covid" pour motiver sa population à se faire vacciner et qu'à l'époque leur taux d'hospitalisation augmentait dangereusement. Ce dernier point n'est pas d'actualité en Wallonie et notre taux de vaccination de la population n'est pas si mal : 85,35 % des plus de 45 ans sont entièrement vaccinés. Alors ce passe imposé si tard, pour quoi faire ?

  • Posté par Bastin Eric, mardi 28 septembre 2021, 15:19

    Concrètement, le CST est déjà d'application dans certaines salles de spectacles à Bruxelles, comme j'en ai fait l'expérience pas plus tard que la semaine dernière. Et pareil pour les journées du Patrimoine d'il y a deux semaines. Les organisateurs n'attendent donc pas (et ils ont bien raison) que la procession d'Echternach arrive à destination. Rien n'interdit en effet à un opérateur privé de fixer les règles qu'il souhaite pour accéder à ses locaux et d'en refuser l'accès à qui ne s'y conforme pas.

  • Posté par Pierre Trémouroux, mardi 28 septembre 2021, 10:33

    Il serait quand même bon de rappeler que la Wallonie a un excellent taux de vaccination, plus élevé que la plupart des pays europées, plus proche de celui de la Flandre que de celui de Bruxelles et que les hospitalisations déjà assez basses sont encore en train de diminuer. L'extension du CST à toute la Wallonie n'a rien de sanitaire, mais est une décision politique du PS afin de ne pas isoler le gouvernement socialiste bruxellois. Avec comme résultat que la Flandre est la grande gagnante, pouvant se présenter comme une région à la pointe face à une Wallonie à la traine. En voulant appliquer le même système à Bruxelles (pourtant capitale de ... la Flandre) qu'en Wallonie afin de protéger son parti, le PS a tiré toute la région vers le bas, donnant une image internationale d'une région qui peine à maitriser l'épidémie. C'est juste honteux, et renforcer par cet assentiment perpétuel du Soir...

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs