Accueil

L’édito du 30 septembre 2020: «Un gouvernement par défaut avec une responsabilité historique»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Cela devrait être un jour de fête.

Le système belge, que l’on disait grabataire, parvient à enfanter miraculeusement un nouveau gouvernement fédéral et à éviter un retour aux urnes où l’on annonçait l’entrée de l’extrême droite par la grande porte.

Les pensions vont augmenter, les jeunes vont voter dès 16 ans pour les Européennes, le pays va investir un milliard, la lutte contre le covid va s’organiser, le climat fait plus qu’une ligne au bas de l’accord.

Et les francophones, qui ont voté majoritairement à gauche, trouvent dans cette équipe un reflet relativement correct de leurs choix électoraux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs