Accueil Culture Musiques

Catherine Graindorge, une bande-son pour le temps présent

On l’a croisée au sein de Détroit, près de Nick Cave, Mark Lanegan, Hugo Race ou écoutée parmi ses camarades de Nile On Wax. autant dire que ce n’est pas tous les jours que Catherine Graindorge a l’occasion de s’aventurer en solo avec son violon. Raison de plus pour apprécier «  Eldorado », son petit dernier…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les conquistadores en savaient quelque chose : pour ceux qui y crurent, la route vers cet éden tout en or ne fut pas trop tranquille. Si Catherine Graindorge, elle, a bien pu mettre la touche finale à son second album solo (après The secret of us all sorti en 2012), la Bruxelloise a quelque peu dû revoir ses plans, crise sanitaire oblige. Eldorado , nous raconte-t-elle, a été enregistré sous la houlette de John Parish pendant la première semaine de mars 2020 à Bristol. C’est ensuite que les choses se sont compliquées : « Je devais retourner une semaine plus tard pour les mixes, mais le confinement a été décidé. Après des semaines d’attente, je n’ai quand même plus pu y aller parce qu’il fallait respecter une quarantaine en Angleterre, ce que je n’avais pas du tout l’intention de faire. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs