Accueil Économie Consommation

Gaz naturel: la flambée des prix ne se calme pas

Les cours du gaz ont bondi de 60 % en un mois. Les experts ne croient pas à un reflux avant la fin de l’hiver.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La folle flambée des cours du gaz naturel ne semble pas connaître de fin. Ce lundi, en cours de séance, le contrat pour octobre du Dutch TTF à Rotterdam grimpait de plus de 10 %, touchant un nouveau record à 85 euros le MWh, avant de se replier sous les 78 euros. Au début du mois de septembre, le même contrat valait 50 euros, soit une augmentation de 60 %. Les causes de cet emballement sont connues. D’un côté, il y a une forte hausse de la demande, dans la foulée de reprise économique post-covid – « une reprise plus forte que prévu en Asie », note Bernard Kepenne, économiste en chef de la banque CBC. De l’autre, pour l’Europe, un approvisionnement perturbé en provenance de Norvège et Russie. Sans compter la bataille à laquelle se livrent les traders pour attirer d’un côté de la planète ou de l’autre les méthaniers remplis de gaz naturel liquéfié (GNL) qatari ou américain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Kestemont Édouard, mercredi 29 septembre 2021, 8:09

    85 euros le kWh ? Il y a certainement une erreur d'un solide facteur.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , mardi 28 septembre 2021, 19:06

    Pas grave… nous allons abandonner le nucléaire pour le gaz … nous aimons faire monter les prix afin d’envoyer les gens vers les CPAS !

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 28 septembre 2021, 18:49

    Il faudrait faire la grève de la consommation, n utiliser que le strict minimum, ils vont pleurer

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs